Et si les obstacles sur ton chemin t’indiquaient la voie ?

Cette semaine j’avais envie de revenir sur le second livre de Ryan Holiday : The Obstacle is the way. Je t’avais déjà parlé de son premier livre, Ego is The Enemy, qui pouvait être assez dur.

Celui-ci est un peu plus léger mais tout aussi intéressant et t’apprends comment transformer les épreuves que tu traverses en succès, vaste programme !

  • Chaque instant difficile est une opportunité : la vie n’est pas toujours simple, loin s’en faut, mais chaque difficulté que l’on rencontre peut nous apprendre quelque chose : profiter des êtres à qui l’on tient tant qu’ils sont là, faire le point sur un échec amoureux ou professionnel et en tirer des enseignements, … Chaque moment renferme une perle de sagesse.
  • Tu confonds l’émotion avec le problème : ce sont deux choses différentes. L’énervement que tu peux ressentir n’est pas le problème. Quand tu conseilles quelqu’un sur un problème, il t’apparait limpide, la solution te parait si simple. Pourtant quand il s’agit de toi, tes émotions t’empêchent d’y voir clair.
  • Comment tu réagis à ce que tu traverses avec ce qui t’as été donné est le plus important : souvent nous laissons passer les choses, nous marchons alors qu’il faudrait courir, nous repoussons quand il faudrait agir de suite. Mais ensuite, nous sommes choqués que rien de surprenant ne se produise jamais, qu’aucune opportunité ne se présente, que les obstacles s’empilent ! Donc…
  • N’attends pas l’illumination, cherche les failles : n’attends pas une aide providentielle, regarde pour des angles d’attaques, des options. Multiplie les possibilités pour avancer, tu es ta propre entreprise. Tente, échoue, réessaie, améliore toi ! Si tu arrives à persévérer dans l’adversité et les moments difficiles, tu en sortiras grandi.

J’ai eu pas mal d’échecs dans la vie, à plusieurs moments je me suis même laissé totalement abattre. Peu à peu pourtant j’ai commencé à voir qu’il y avait plus derrière ces échecs : une rupture m’a appris à ne pas faire mes choix selon une autre personne, un burn out m’a appris à ne pas m’investir sans réfléchir dans un travail et à respecter mon temps, le décès d’un proche m’a appris à accepter que certaines choses ne sont pas éternelles, …

Ces moments ne seront jamais faciles, les émotions ressenties sont importantes, mais il faut pouvoir en tirer quelque chose et avancer. “Si tu tombes sept fois, relève toi huit-fois” dit avec justesse le proverbe bouddhiste.

Et toi, quels moments difficiles de ta vie t’ont appris des choses ? En regardant en arrière, peux-tu tirer des enseignements, des idées, des pistes de tes échecs ? On se retrouve vendredi prochain pour un nouveau livre, d’ici là prends bien soin de toi et n’hésite pas à venir parler ! 💌

“It’s okay to be discouraged. It’s not okay to quit.” — Ryan Holiday