Morgane: Que fait l’étranger à l’étranger?

De l’Inde à l’Amérique du Sud, en passant par le Népal et les États Unis: 14 mois de voyage… Pérégrination d’une fille à travers les cultures: projets, rencontres, découvertes et improvisation ☺
Mais au final, quel que soit l’endroit où l’on se trouve, on finit toujours par en croiser un… Mais oui, un étranger! Mais qu’est ce qui pousse toutes ces personnes à partir loin de chez elles?! Portraits de vie déracinée.

Traveler On Stage


#VOYAGE

Alors voilà… Un jour, j’ai décidé de partir comme ça! Laisser travail, chat, plantes vertes… Tout plaquer et partir!!

Je suis arrivée à l’aéroport de Paris avec juste mon sac à dos, un billet aller mais pas de retour…

Au final j’ai voyagé pendant 14 mois et traversé 13 pays.

#MORGANE

Alors, j’avais imaginé de faire des trucs de ouf, une compilation d’un peu près toutes les images de Facebook: saut en parachute, Salar d’Uyuni, conduire un tractopelle… Bref… La totale!

Mais j’avais oublié un truc super important: ce sont les rencontres humaines !

#ETRANGER

Parce que quand on part à l’étranger, on voit les ‘locaux’ puisque par définition, les locaux, ils sont toujours là.

Mais... il y a aussi... tous les étrangers : on va les croiser seuls, en groupe, pendant une semaine, 10 jours, ça va devenir des supers potes…

Et, je me suis posée une question : qu’est ce qu’ils sont venus tous faire là?

#ZITA

Alors voici Zita, ma 1ère rencontre !

On était en Inde. On a passé toute une nuit dans le bus sans le savoir. Je l’ai juste vu, le matin, sur l’unique pause ‘pipi’ qu’on a pu faire.

Elle est reporter en Afrique et elle prend des photos dans les pays où elle voyage pour faire voyager toutes les personnes à travers de belles images.

#PABLO

Pablo, un équatorien… Il a complètement lâché son projet.

Il faisait de la pyrotechnie. Et puis il est parti en se disant « Tiens je vais faire de l’éco-construction et découvrir l’hindouisme ».

Lui son trip, c’est qu’il voyage en échange de constructions en bambou: il demande le gîte et le couvert!

#PETE

Pete…

J’étais tranquille dans ma chambre et il arrive, comme ça, complètement chamboulé. Il avait fait une rencontre la veille, une belle péruvienne et il a été obligé de la lâcher pour continuer son voyage.

Rencontre éphémère. Je pense qu’il ne l’oubliera jamais et moi non plus d’ailleurs! :D

#ELLIOTT

Elliott! Italiano-américain qui est passionné par les sports extrêmes.

Donc son truc, c’est qu’il photographie toutes ses idoles!

J’ai eu la chance de le rencontrer en Californie où j’ai partagé une de ses passions qui est le parachutisme. Donc à ses côtés, j’ai pu faire mon 1er vol en soufflerie et également mon 1er saut en parachute.

#AMOS

Amos, un canadien qui m’a sauvé la vie !

J’étais en Guyane anglaise… pour Noël… Tout est fermé… Donc j’étais à la rue… Et il m’a accueilli!

Il est écrivain et il écrit un livre sur un gars qui a une histoire atypique. Ce gars, c’est Peter…

#PETER

Un britannique qui est consultant en informatique.

Il est parti en Irak en 2007, il s’est fait kidnappé avec ces 4 gardes du corps. Il a été séquestré par un groupe de chiites qui réclamait le retrait des troupes armées.

Au final, il a passé 31 mois séquestré et c’est le seul survivant.

#EDUARDO

Eduardo, un biologiste d’Honduras.

Je l’ai rencontré au Pérou, il étudie un petit singe qui s’appelle le Tocon, qui est en danger d’extinction.

Et du coup, je suis partie dans la forêt avec lui à la découverte du singe. Je m’attendais un petit peu à tout moment, voir Nicolas Hulot arriver d’un arbre ! Mais bon, ça n’a pas été le cas !

#MILI_JUAN

Quelque temps plus tard, je l’ai retrouvé en Colombie avec 2 amis à lui : Mili et Juan.

Et on a passé nos nuits à chercher des papillons.. qui n’existent pas… Donc le café, ça a été la base de toutes nos soirées.

Et… Ben… Toujours pas de Nicolas Hulot ! C’est quand même bien dommage !

#TRIO

Au fil des voyages, ils ont découvert un peu ce qu’il se passait autour. Ils se sont rendus compte que leur pays avait un contexte politique compliqué et que le narcotrafic était très présent.

Il y a des envies de révolution qui ont commencées à naître en eux: Eduardo a décidé de partir voir les FARC!

Donc moi, je me suis dit : « C’est bien, j’ai envie d’aventures mais pas de tortures » …

#JAIME

Je suis partie voir Jaime!

Un espagnol qui, lui, travaille dans une ONG au contact des gens de la guerrilla. Il s’occupe d’eux quand il y a des problèmes.

Quand on parle de colombiennes, c’est pas Shakira qu’il voit mais Betancourt. Donc lui, la détente en weekend, c’est le tourisme ☺ C’est beaucoup plus tranquille !

#MIRTELE

Mirtele, LA backpackeuse typique pour moi: avec son sac à dos, ses chaussures de rando et le LonelyPlanet!

Elle va de guesthouse en gesthouse (enfin, auberge de jeunesse) à la recherche de personnes qui font comme elle et qui partageront un moment pour aller sur sa prochaine étape.

#AMOS

Amos, un riche milliardaire israélien qui a un bateau… Et qui me ramène en trophée avec du chocolat aux 2 petits jeunes qu’on peut voir sur la photo…

Qui sont des gens qui profitent du voyage, gratuitement, en échange de services rendus : comme virer des otaries !

#HERMANA

Sœur Thérèse.

C’est une dame de 90ans : petite par sa taille, mais grande par son cœur ! Elle a dédié toute sa vie à aider une communauté en Équateur.

Elle a eu un accident de voiture qui lui a arraché la moitié du mollet… Une attaque armée de la paroisse où elle est…

#TERESITA

Sans parler de tous les problèmes de voisinage parce qu’elle est blanche et qu’elle aide les communautés….

Et malgré ça, elle a jamais perdu la foi!

Je pense que c’est la rencontre la plus extraordinaire que j’ai pu faire. Elle a un cœur vraiment énorme.

#APPRENTISSAGE

Ce que j’ai appris au cours de ce voyage c’est qu’on est toujours l’étranger de quelqu’un… Et même parfois de soi.

Et deuxièmement… Qu’on soit au fin fond de la forêt infestée de moustiques, ou qu’on soit avec un sac énorme, rempli d’affaires inutiles, en train de suer à grosses gouttes…

Les étrangers à l’étranger se soutiennent toujours!