Retour sur GEN19

Steven Klinger
Oct 29, 2019 · 7 min read

Par Steven Klinger, Consultant R&D/Marketing chez Tribe

Image for post
Image for post

Nous avons eu l’occasion de participer à l’événement #GEN19, qui a eu lieu en Septembre dernier à Metz.

Ce fut l’occasion pour Tribe de rencontrer certains acteurs IT de la région, mais surtout d’échanger autour de thématiques comme les Smart Cities, le Tourisme 4.0 ou encore le Growth Hacking.

Le Growth Hacking — Sébastien Lefevre et Vincent Courquet.

Image for post
Image for post
La présentation Growth Hacking de Tomorrow Jobs

Le Growth Hacking, c’est mettre tous les moyens possibles en oeuvre pour arriver à avoir un produit qui va plaire aux gens et rendre ambassadeurs ses utilisateurs.

Plusieurs “Hacks” existent et nous ont été présentés :

  • AirBnB : afin d’engranger des fonds, AirBnB a profité de la campagne électorale d’Obama et de McCain pour vendre des boîtes de céréales à l’effigie de chaque candidat, à $50 la boîte. L’argent ainsi gagné a été injecté dans la capital pour le développement de la société !
  • DropBox : à offert dès le début la possibilité de gagner 5Go grâce au referral entre utilisateurs
  • Outlook : à ajouté la signature “PS : use hotmail with love”

Parfois de simples idées peuvent permettre de gagner énormément d’argent et de faire décoller un produit.

Avez-vous trouvé votre Product Market Fit ? L’adéquation entre votre produit et le marché ? Il est fondamental de le trouver, sans quoi vous risqueriez de travailler en sous-marin pendant quelques mois et de vous apercevoir que cela a été fait… pour rien.

Voici les étapes clés d’une bonne politique de Growth Hacking :

  • Acquisition : comment je vais faire venir quelqu’un sur ma plateforme (saviez-vous qu’il existe 19 canaux d’acquisition différents ?)
  • Activation : comment j’active ces personnes ? Attention, si votre produit a une mauvaise ergonomie ou des bugs, vous pourriez anéantir tous vos efforts !
  • Retention : faire revenir un client sur votre plateforme. Par exemple : techniques de retargeting.
  • Referral : les banques en lignes fonctionnent sur ce principe de parrainage : Boursorama, Fortuneo, etc.
  • Revenu : sous-ligner la solution au moment de la prise de décision

Voici un schéma récapitulatif avec exemple de ces étapes :

Image for post
Image for post
Source : agence Fullsix

Le Growth Hacking est quelque chose d’encore très nouveau sur le marché. Néanmoins, cela reste une pratique qui va devenir de plus en plus indispensable.

S’il y a quelque chose de très important à retenir, c’est que, quoi que l’on fasse, il faut penser à tracker tout ce que l’on fait, en retirer des métriques, afin d’analyser ce qui a pu marcher ou non et être dans un processus d’amélioration continue !

Où va la ville numérique ? — Nils Le Bot

Image for post
Image for post
Tirée du Twitter @nilslebot

Aujourd’hui, la ville est analysée sous forme de flux : nous avons des capteurs avec des informations recueillies, nous pouvons interagir avec la ville afin de la rendre plus efficace.

Ce qui a énormément changé dans l’appréhension de la ville numérique, c’est le GPS dans les smartphones. Les utilisateurs suivent leurs téléphones pour aller d’un point A à un point B, ce qui modifie les flux de transport.

Etre connecté signifie souvent avoir besoin d’être statique. Nous créons des espaces connectés à partir des flux pour que les gens puissent naviguer de façon sécurisée. Nous créons également des lieux (“lounges”) où une clientèle privilégiée accède à internet en illimité puis, de l’autre côté, nous avons les personnes qui ont accès à un wifi limité (gares par exemple).

Si nous voulons monitorer la ville de demain, nous avons besoin de capteurs automates, reliés à l’électricité ou à l’eau. Sachant que le Wifi au sein des gares SNCF a commencé à être développé en 2010 et qu’en 2014, seulement 10% des gares de France étaient connectées, si nous sommes vraiment capables de mettre en place ce genre d’infrastructure, il faut garder à l’esprit que cela sera long à mettre en place.

Il faut garder une attention sur la cible et les moyens pour l’atteindre. Ceux qui ont un moindre accès numérique seront vite exclus de la future “ville numérique”.

Le numérique a tendance à être présenté comme étant une substitution à une présence humaine. Pourtant en parallèle des régulateurs sont embauchés dans les grandes gares de France pour diriger les gens dans l’espace. Nils Le bot affirme que l’espace est arrivé à un point de contrainte, et nous ne pouvons que le croire vu les exemples présentés. Dans une situation perturbée, le contact humain reste une assurance : c’est assez paradoxal.

Au final, les Smart Cities, c’est faire mieux, avec moins, permettre une plus grande flexibilité des systèmes urbains et soulager la gestion complexe des villes grâce notamment aux Datas collectées.

L’IA et la Big Data sont un enjeu majeur dans ces projets de villes numériques.

L’innovation dans le Tourisme — Nicolas Barret

Image for post
Image for post
Source : https://www.franceattractive.com

L’innovation existe dans la nature : innover est au cœur du processus humain. Pour survivre d’abord, ensuite pour vivre, créer donner du sens à tout cela.

Mais d’où vient cette injonction des entreprises à toutes vouloir innover ?

Il existe deux tendances très lourdes dans le tourisme. L’émergence d’une classe moyenne mondialisée dont le voyage est au cœur des aspirations de consommation (l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) annonce 1,8 Milliards de touristes internationaux dans le monde en 2030), et un secteur très bouleversé par la révolution numérique.

  • La révolution technologique : miniaturisation et mobilité des interfaces (200 milliards d’objets connectés, ère de la donnée avec le Big Data, marketing prédictif et personnalisé, désinterfaçage et fin du clavier voire du moteur de recherche, etc.)
  • La révolution des usages : il est indispensable de définir les clients cibles : les millennials et la génération Z vont être ces nouveaux clients. Saviez-vous que l’on passe en moyenne 3h58 par jour sur Internet ? Ce temps dépasse celui passé devant la télévision. De plus, 41% des français consultent leur mobile au milieu de la nuit. Mais encore plus intéressant : 25% des acheteurs en ligne sont des seniors !
  • La révolution de la concurrence : Des sites touristiques ouvrent chaque jour, pour s’adapter aux nouveaux usages : AirBnB en est un très bon exemple !

Aujourd’hui, le tourisme est totalement numérisé. Le client est hyper connecté, hyper comparateur, hyper exigeant, hyper mobile, mais aussi hyper communautaire : les avis en lignes comptent énormément (TripAdvisor, Google Local, etc.)

Internet représente 60% du total des ventes liées au tourisme (en 2018). Donc finalement, l’innovation, ce n’est plus tellement une option, c’est le client qui l’impose. L’on parle au moins d’adaptation. Que l’on soit un organisme de promotion touristique de territoire ou un acteur privé, s’adapter à ces nouveaux usages s’impose donc désormais.

Innovation à la Silicon Valley — Hadrien Dagannaud Brouard & Goulven Rozec

45 Milliards, c’est le montant investi par des fonds d’investissement en 2018 dans certaines startups de la silicon valley, devenant la région la plus attractive au monde.

Les américains sont des utilisateurs pro-numériques. La plupart ont plusieurs comptes bancaires dans plusieurs banques (50% des américains sont dans plus de 2 banques). L’application mobile est le seul outil qu’ils utilisent. Le numérique est utilisé de façon plus massive aux Etats-Unis qu’en France.

Le but dans la création d’une entreprise est de tout de suite créer un produit avec une portée internationale. Les plus grandes entreprises sont obligées de se réinventer chaque jour pour combler leurs faiblesses sinon elles s’exposent au risque qu’une start-up attaque cette faiblesse pour proposer un nouveau produit (par exemple : Facebook qui a racheté Instagram).

Les méthodes de travail et de penser sont elles-aussi très différentes. Il faut toujours structurer sa pensée et penser en Horizons :

  • Horizon 1 : invent, develop, deploy
  • Horizon 2 : research, demonstrate, disrupt (vision 3 à 5 ans)
  • Horizon 3 : envision, explore, embody (quels vont être les usages ?)

Une fois que l’idée est bien établie, le Schéma de Gartner entre en jeu :

Image for post
Image for post
Source : Gartner

Les équipes travaillent avec le client sur chaque fonctionnalité priorisée. Il y a une livraison du produit complet à chaque évolution. Le coût de scalabilité est aligné sur le service le plus consommateur, chaque composant étant indépendant en livraison et en scalabilité/coûts. D’ailleurs, 80% des produits de la Silicon Valley sont sous forme de SaaS, découpés en sous produits.

De plus en plus d’entreprises adoptent le modèle de Gartner et ont une vision produit. Ce qui nous semble indispensable aujourd’hui. De plus, le SaaS se démocratise chaque jour un peu plus et devient un véritable enjeu pour les entreprises de demain.

Nous espérons que cet article vous a plu. Si c’est le cas, suivez nous suivre sur LinkedIn et Medium pour être tenus au courant de la publication de nos contenus et de nos offres !

Vous pouvez aussi visiter notre site web https://tribeitpartners.fr pour plus d’informations !

tribe-it partners

Le blog de l’entreprise Tribe !

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store