Et si on causait de nos propres outils ?
Pascal Kotté
12

Le Top 40 a été publié par itopie et loyco

40 outils gratuits pour gagner en efficacité

En plus de regorger de plein de sites utiles, comme

Où nous sommes déjà contributeurs !

Vous retrouverez de nombreux outils accessibles gratuitement, ce qui peut être dangereux, car “si c’est gratuit, c’est vous le produit”, alors il est pertinent de se faire accompagner par des conseillers indépendants, du réseau ICT-a.ch ou chez itopie, ou peut-être loyco que je ne connais pas encore.

Alors avec ceux-ci, un peu plus de tranquillité:

Voici la présentation :

Merci à Apres-GE, itopie et loyco !

Source:

Avec nos plus vifs remerciements !

Ce qui me fait plaisir, c’est que visiblement itopie n’a pas mis “Mailchimp” en liste “noire” comme Framasoft. Car je l’utilise a fond pour des associations, ou autres causes responsables, et cela m’a été critiqué. Mais la version Freemium a un seuil de générosité que peux égalent.

Toutefois, comme je suis un bon gars, je suis aussi en train de tester et explorer la version recommandée par Framasoft:

L’éditeur d’email n’est toutefois pas aussi accessible à tous, que celui de Mailchimp…

Mais je comprends Framasoft: PhPList utilise un produit Open source et libre, et toutes les organisations peuvent donc se réapproprier cette application.

Ce qui est important, de ma perspective: C’est de garder le contrôle sur ses informations, sur le respect des données qui appartiennent à des tiers, sur la réduction des infobésités, et sur le contrôle des flux de ces données.

Et Mailchimp me permet de faire de la double identification pour sécuriser les données, et d’exporter à tout moment, dans un format exploitable. Mais surtout, ce qui est le plus important, c’est un standard de fait avec des API largement reconnues pour faire du iPaaS !

Il faut comprendre que faire du publipostage électronique, bien que cela paraisse “bateau” pour beaucoup, n’est en réalité pas une mince affaire, et que l’abus des SPAM, rend la situation de plus en plus complexe, avec SPF, DKIM et autres détails techniques qui vont rendre nos eMailing, plus ou moins bien perçus… Alors si vous avez un partenaire qui prétend maîtriser le sujet, demandez-lui des précisions la-dessus, et si pas de réponses claires et quelques incertitudes, faîtes appel à un conseiller numérique indépendant, comme ceux du réseau www.ICT-a.ch