“Un vélo dans la ville”, késako ?

Tout d’abord, nous sommes trois étudiants en master de journalisme à l’IHECS, à Bruxelles. Dans le cadre de ces études, nous réalisons un mémoire médiatique, soit un reportage sur la thématique de notre choix et on vous embarque avec nous dans cette aventure (yihaaa).

Pour notre sujet, nous sommes partis d’un constat, celui qu’aujourd’hui la voiture est devenue une évidence dans les paysages de notre civilisation moderne. Le nombre de véhicules dépassera bientôt les deux milliards et priver quelqu’un de rouler en voiture peut être perçu comme une atteinte à sa liberté. Pourtant, cette fameuse voiture est inutilisée 95 % du temps. Cela pose des questions… Est-il temps de migrer vers un nouveau modèle limitant l’utilisation de la voiture ?


À Copenhague, les consciences sont déjà bien éveillées à ce sujet. La capitale danoise a adopté depuis les années 70 déjà un modèle de ville cyclo-piétonne, une politique « pro-vélo ». L’intérêt d’une telle démarche ? La facilité, le confort, le bien-être…


Mais à Bruxelles ? Où en est la mobilité ? Ici, les embouteillages sur les grands axes à toute heure de la journée provoquent stress, anxiété, mal-être… Plusieurs initiatives ont pourtant été mises en place pour limiter l’utilisation de la voiture dans notre capitale : le piétonnier ou la petite ceinture rendue accessible aux piétons et vélos en constituent deux exemples. Malgré cela, la situation semble stagner depuis quelques années déjà. Alors, est-ce qu’un modèle de ville cyclo-piétonne tel que développé à Copenhague serait envisageable à Bruxelles ? Nous, nous voulons la réponse à cette question. Nous voulons investiguer. Nous voulons mener notre enquête et découvrir si oui ou non, il serait possible, un jour, d’adopter un modèle tendant à limiter la voiture à Bruxelles et quelles seraient les démarches et les infrastructures à mettre en place.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.