Brexit : et après ?

« To Brexit or not to Brexit », telle est la question. Le référendum historique du jeudi 23 juin au Royaume-Uni doit décider du maintien ou non du pays d’Elisabeth II dans l’Union Européenne. Un vote qui intervient après plus de quatre décennies de « mariage ».

Et si le « out » l’emportait, que se passerait-il ? Le Brexit sera-t-il une catastrophe ou une aubaine ? Pour tout comprendre, upday regarde dans sa boule de cristal.

D’abord, les enjeux. Juste avant le vote, il faut peser le pour et le contre. En une minute et en Lego, francetv info vous explique (avec pédagogie) tout ce qui est en jeu.

Nous sommes le 24 juin. Les Britanniques ont voté en faveur de la sortie de l’Europe. On fait quoi maintenant ?

D’abord, David Cameron devra demander à la Commission Européenne d’appliquer l’article 50 du traité du Lisbonne. Mais il ne suffit pas de claquer la porte, estime la plateforme Geopolis de francetv info. En somme : les négociations diplomatiques pourraient prendre des années…

Il faut maintenant prévoir la suite. David Cameron devra-t-il démissionner ? Le Royaume-Uni va-t-il imploser ? D’autres pays vont-ils s’en inspirer ? Libération répond à dix questions essentielles sur les conséquences du Brexit.

De son côté, Le Figaro revient sur le risque de désintégration progressive de l’Union européenne si d’autres pays en venaient à organiser un référendum sur leur adhésion à l’Union.

Le risque est grand, en effet, que d’autres pays ne s’engouffrent dans la brèche ouverte par le Royaume-Uni, « soit en organisant à leur tour un référendum, soit en usant de chantage, en brandissant cette menace si Bruxelles ne cédait pas à leurs exigences, analyse Pauline Schnapper, professeur de civilisation britannique contemporaine à la Sorbonne nouvelle, cité par le quotidien. La crainte dans beaucoup de capitales européennes est donc qu’un Brexit soit la première étape d’une désintégration progressive du projet européen ».

Mais ce qui nous intéresse vraiment, c’est notre Hexagone, of course. L’Europe privée de son membre british, c’est aussi un impact économique en France, alors que l’on commence à peine à sortir la tête de l’eau. Les explications de France Info.

« Les Français doivent-ils craindre une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ? » s’interroge de son côté francetv info.

« Une partie de l’économie française, orientée vers le Royaume-Uni, tournera au ralenti, le temps qu’un nouveau cadre de relations commerciales soit décidé entre Londres et Bruxelles » relève notamment le site d’informations.

Enfin, last but not least, à quoi vont ressembler vos week-ends à Londres après le Brexit ? Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas que le fish’n’chips qui sera salé. L’addition aussi…

Sinon, vous ne savez pas encore ce qu’est upday ? Vraiment ? Alors, la réponse est ici. Suivez-nous aussi sur Twitter et Facebook.


Originally published at medium.com on June 23, 2016.

Like what you read? Give The upday team a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.