J-6 : En route vers l’Elysée

Entre les deux tours, la rédaction d’upday revient chaque jour sur le duel qui oppose Emmanuel Macron à Marine Le Pen dans la course à l’Élysée. Voici ce qu’on a vu, lu et entendu aujourd’hui.

Dessin de Delucq

L’image du jour

REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les traditionnels défilés du 1er mai ont pris une autre tournure et se sont transformés en affrontements entre manifestants venus dire non au FN et forces de l’ordre. À Paris, quatre CRS ont été blessés, “dont un sérieusement suite à des brûlures” causées par des jets de cocktails Molotov a indiqué la préfecture de police. La manifestation parisienne a rassemblé 30 000 personnes selon la police, 80 000 selon la CGT. Ils étaient 142 000 partout en France, selon le ministère de l’Intérieur. 280 000 selon la CGT.

Tout le monde en parle

  • “Ce n’est pas Jeanne d’Arc mais elle accepte la même mission que celle de Jeanne. Elle aime et elle a choisi la France”, a-déclaré Jean-Marie Le Pen à l’occasion du traditionnel défilé en hommage à Jeanne d’Arc et alors que sa fille tenait un meeting au même moment à Villepinte.
  • Des journalistes présents à Villepinte (Seine-Saint-Denis), ont indiqué avoir été empêchés par la sécurité du parti d’interroger des militants. Les journalistes de Mediapart et de “Quotidien” se sont par ailleurs vu refuser leur accréditation.
  • “Le monde de la finance ne s’emparera pas de l’Élysée”, a déclaré Marine Le Pen lors de son discours à Villepinte. La candidate FN a notamment parodié un discours de François Hollande pour tacler son adversaire. Le résumé de son meeting par ici.
  • “Madame Le Pen a parfaitement résumé la situation ce midi, avec sa grossièreté bien connue. Elle a dit : ‘c’est En marche ! ou crève’. Elle a raison. En marche !, c’est nous !” a lancé Emmanuel Macron lors de son meeting à la Villette.

Qui a dit ?

“Elire Emmanuel Macron, ce François Hollande junior, immature et agité, reviendrait à enfermer définitivement la France dans la prison de l’Union Européenne (…) Élire Emmanuel Macron c’est liquider notre démocratie.”

Nicolas Dupont-Aignan au meeting de Marine Le Pen à Villepinte ce lundi 1er mai.

La déclaration que vous avez (peut-être) manquée

C’était dimanche. À 93 ans, Christiane Cabalé, ancienne résistante et déportée de Ravensbrück, a contraint deux militants frontistes de quitter l’hommage rendu aux déportés de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Pourquoi ?

“Au départ, je voulais remercier tous les amis qui étaient venus et puis d’un seul coup, la colère m’est montée à la tête. Je leur ai demandé de s’en aller. Ils n’ont pas leur place dans une cérémonie sur la déportation, alors qu’ils crient partout que ça n’a pas existé” a-t-elle expliqué à franceinfo.fr.
Un tweet de Laurianne Deniaud, ancienne présidente du MJS et candidate aux législatives.

Ce qui s’est dit sur les antennes

Un condensé en un clin d’oeil de ce qui s’est dit d’essentiel dans les émissions du matin.

Le Pen vs Macron : qui était le plus médiatique dans la presse ce matin?

Aujourd’hui, Emmanuel Macron a été le candidat le plus cité dans la presse française avec un total de 19 articles dont 2 Unes. Sa concurrente Marine Le Pen est à 16 articles dont 1 Une.

Source : baromètre établi par Pressedd, plateforme n°1 des médias français, à partir du décompte des dizaines de milliers d’articles parus chaque jour dans les 650 principaux titres de presse de France (nationaux et régionaux, quotidiens et hebdomadaires).

Et sur une période de six semaines?

Sur une période de 6 semaines, c’est Emmanuel Macron qui remporte la palme parmi les prétendants à l’Elysée. Le candidat d’En Marche ! arrive en tête face à Marine Le Pen puis François Fillon.

À demain !

La rédaction d’upday


Vous avez aimé ce contenu ? Alors recommandez-le — en cliquant sur l’icône en forme de coeur — et partagez-le sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi échanger avec notre rédaction via Twitter ou Facebook et découvrir plus de contenus d’upday à l’occasion de notre newsletter hebdomadaire.