J-8 : En route vers l’Elysée

Entre les deux tours, la rédaction d’upday revient chaque jour sur le duel qui oppose Emmanuel Macron à Marine Le Pen dans la course à l’Élysée. Voici ce qu’on a vu, lu et entendu aujourd’hui.

Le fait du jour

C’est lui ! Nicolas Dupont-Aignan a annoncé hier soir sur France 2 qu’il soutenait Marine Le Pen et qu’il ferait campagne auprès de la candidate du Front national. Un ralliement attendu par le parti d’extrême droite qui l’a remercié par une promesse de poste. Et quel poste ! “Présidente de la République, je nommerai Nicolas Dupont-Aignan premier ministre de la France”, a déclaré Marine Le Pen aujourd’hui.

Mais ce retournement de veste de la part du candidat de Debout la France, qui a obtenu 4,7% des voix au premier tour fait jaser. Le vice-président et le responsable du projet de Debout la France ont annoncé qu’ils quittaient leurs fonctions. D’autres personnalités politiques de tous bords ont également critiqué cette posture. Alain Juppé parle de “trahison”, Jean-François Copé est consterné, c’est “pitoyable” pour Jean-Christophe Lagarde… Et François Bayrou ?

Tout le monde en parle

  • François Hollande a appelé tous ceux “qui ne veulent pas de Mme Le Pen à prendre le bulletin Macron”. Au sommet européen sur le Brexit à Bruxelles, il a mis en garde contre le “risque majeur de présence de l’extrême droite” à l’Elysée.
  • François Fillon, arrivé 3ème au premier tour, a fait ses “adieux” à ses soutiens dans une lettre publiée sur son blog et relayée via Twitter. “Dans cette bataille présidentielle, j’ai tout donné mais les obstacles placés sur ma route étaient trop nombreux, trop cruels aussi. Dans la victoire comme dans la défaite, j’assume mes responsabilités”, écrit-il, référence aux soupçons d’emploi fictif visant sa femme et à leur mise en examen.
  • Nicolas Hulot a annoncé qu’il allait donner sa voix à Emmanuel Macron, un « vote de raison, pas d’adhésion », écrit-il dans Le Monde de dimanche-lundi.
  • “Nous avons de nombreux désaccords, profonds, que j’ai toujours assumés ! Mais nous partageons une chose, c’est d’être attachés à pouvoir débattre de ces désaccords dans un cadre républicain. C’est notre vrai différence avec le Front national. Il l’a oublié ! Et c’est une faute grave, lourde !”, a déclaré Emmanuel Macron à propos de Jean-Luc Mélenchon lors de son discours vendredi soir à Châtellerault.

Qui a dit ?

“À tes risques et périls petite teupu. Tu vas le payer cher.”

Benjamin Biolay sur Instagram accompagné du hashtag #tousauflefn. Un message de sympathie du chanteur à l’égard de Nicolas Dupont-Aignan. Et un post enlevé quelques heures plus tard.

L’oeil dans le rétro

REUTERS/Charles Platiau

Impossible de ne pas revenir sur le cas Dupont-Aignan. Car avant de finalement rejoindre le camp de Marine Le Pen, ce dernier a toujours mis des distances voir vilipendé le parti d’extrême droite. Retour sur quelques-unes de ses déclarations.

“Est-ce que vous avez envie de confier le pouvoir à la famille Le Pen avec ce qu’il y a derrière la vitrine ?” Septembre 2016, sur France Culture.
“Le FN peut s’impatienter, continuer à me draguer ostensiblement, il perd son temps.” Septembre 2016, dans Paris Match.
“Il n’y a pas chez moi l’arrière boutique qu’il y a au FN.” Septembre 2015, sur RTL.
“Le FN et moi sommes incompatibles.” Juillet 2012, sur Twitter.

Ce que révèlent les recherches Google

Zoom sur les questions les plus posées à Google depuis une semaine sur Emmanuel Macron. “De quel parti est Macron ?” Justement, il casse les lignes puisqu’il a créé son mouvement En Marche! (“ni à droite, ni à gauche”) après avoir quitté le gouvernement socialiste.

L’âge de la compagne du candidat suscite aussi la curiosité des internautes. Brigitte Macron a 63 ans. Ils ont 24 ans d’écart.

“Qui est Macron ?” Voici son portrait en dessins !

“Pourquoi ne pas voter Macron ?” ou “Pourquoi voter Macron ?”, ça c’est vous qui voyez ! Son programme, c’est par ici.

À demain !

La rédaction d’upday

Vous avez aimé ce contenu ? Alors recommandez-le — en cliquant sur l’icône en forme de coeur — et partagez-le sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi échanger avec notre rédaction via Twitter ou Facebook et découvrir plus de contenus d’upday à l’occasion de notre newsletter hebdomadaire.

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.