Vous voulez devenir vegan ? 3 choses à savoir avant !

La viande c’est mal. Ce regard négatif que portent certains spécialistes de la santé ne cesse de remettre en cause le régime alimentaire des consommateurs. C’est sûr que depuis l’épidémie de la vache folle dans les années 90, des filières floues, de la nutrition par antibiotiques ou de la souffrance animale que provoque l’industrie de la viande, certains deviennent végétarien. C’est peut-être déjà votre cas. Une chose en entraînant une autre et les vidéos d’abattoirs de L214 dénonçant la maltraitance des bêtes ayant fait leur apparition, le veganisme semble la porte de sortie pour ne plus participer à ce massacre. Quelque soit votre motivation, avant de sauter le pas, voici ce qu’il faut que vous sachiez.

Adieu œuf, glace et fromage !

Fruits & légumes, céréales, graines en tout genre, féculents, noix, amandes, épices et huiles ou encore steaks végétaux voilà ce à quoi vous aurez droit. À volonté ! Mais oubliez votre salade tomates mozza, l’aïoli pour accompagner vos sardines grillées ou la crème glacée vanille macadamia. Bon, ça peut être terrifiant lu comme ça. Mais devenir végétalien peut aussi vous permettre d’être créatif en cuisine. Il n’y a qu’à regarder l’antispéciste Aymeric Caron préparer une belle pièce montée à base de jus de pois chiches. Slurp !

Fini les barbecues

Si vous aimiez les merguez party entre amis, vous pouvez y faire une croix. Ce qui peut impacter votre vie sociale, surtout l’été. Mais ne paniquez pas ! Vous aurez quand même le droit à faire griller des poivrons, des aubergines ou des brochettes de tofu aux pruneaux ! Peut-être que vous ferez des envieux autour de vous. Surtout avec vos maxi smoothies ! Mais soyez prudent avant de vous rendre à un barbecue : prévenez votre hôte de vos nouvelles habitudes gastronomiques ou ramenez votre tupperware. Et si vous manquez d’inspirations, suivez les recettes de Marie Laorêt auteure de « Barbecue Vegan ». (Ce n’est pas une farce)

Et non, vous n’économiserez pas !

Si la viande et le poisson sont les produits les plus chers du marché et que vous les éradiquez de votre assiette, vous vous dites, là tout de suite, que ça va faire du bien à votre porte-monnaie. Au début assurément. Mais devenir vegan va pousser les portes de votre perception des aliments. Tout ce à quoi vous aspirerez c’est au bio qui ont un prix : les fruits sont 70% plus cher que les fruits conventionnels. Pour les légumes bio, c’est 78% plus cher cette année.

Mais pouvez devenir vegan et rester positif en vous disant que c’est un investissement durable pour votre santé. À condition d’avoir de la volonté !