Les meilleurs conseils pour décrocher le meilleur prêt immobilier

Vizzit
Vizzit
Nov 16 · 5 min read

Ça y est, vous y êtes, vous avez enfin trouvé le bien de vos rêves et vous êtes prêts à devenir propriétaires. Mais pas si vite, il reste un dernier niveau à débloquer dans votre projet : le prêt immobilier. Dans cet article, nous vous livrons les meilleurs conseils pour valider cette dernière étape de votre acquisition.

Commençons donc par le commencement : les conseils classiques que vous entendez partout.

La plupart des personnes vous conseillent d’avoir un apport personnel qui représente 10 % de la valeur de votre futur bien. Cet apport fait passer votre dossier au-dessus de la pile et favorise l’obtention d’un taux plus compétitif.

Commencez par faire un tour d’horizon des différents banques. N’hésitez pas à demander des offres écrites aux différentes banques, cela vous aidera à mieux négocier avec votre banque. Toutefois, gardez à l’esprit que ce que vous devez comparer, c’est le TAEG (taux annuel effectif global).

Le TAEG, c’est le taux qui prend en compte la totalité des frais occasionnés par le prêt, à savoir :

  • Les intérêts bancaires
  • Les frais de dossier (payés à la banque)
  • Les frais payés ou dus à des intermédiaires intervenus dans l’octroi du prêt (courtier par exemple)
  • Le coût de l’assurance emprunteur
  • Les frais de garanties (hypothèque ou cautionnement)
  • Les frais d’évaluation du bien immobilier (payés à un agent immobilier)
  • Tous les autres frais qui vous sont imposés pour l’obtention de votre prêt (frais de tenue de compte, en cas d’obligation d’ouverture de compte dans la banque qui octroie le prêt)

En plus des banques, vous pouvez aussi faire appel à des courtiers immobiliers, les mettre en concurrence avec votre banque peut vous aider à avoir des taux encore plus compétitifs.

Passons maintenant aux aspects un plus techniques.

Plus vous en savez sur votre emprunt immobilier, comment il marche, les rouages derrière plus vous êtes en mesure d’engager des négociations plus poussées avec votre banquier ou votre courtier.

D’abord, il faut savoir que les taux des prêts immobiliers sont influencés par trois facteurs :

  • Les décisions de la BCE (la banque centrale européenne)
  • Les variations du taux d’OAT 10 (Obligations Assimilables au Trésor sur 10 ans)
  • La concurrence entre banques prêteuses

Ensuite, il faut savoir qu’il y a deux types de prêts immobiliers, les prêts à taux fixes et les prêts à taux variables. Le taux fixe ne change pas, et donc les échéances restent les mêmes. De l’autre côté, les prêts à taux variable, modulable ou révisable sont revus régulièrement. Ces taux changent chaque trimestre ou chaque année selon les contrats.

Il est aussi possible de passer par les banques en ligne qui sont aussi efficaces et compétitives que les banques classiques. Il y a trois principaux avantages à choisir une banque en ligne :

  • Le gain de temps
  • La transmission facile et efficace de l’information
  • Les économies réalisées

Après avoir pris connaissance de tous ces éléments, vous êtes en mesure d’aller négocier sereinement avec votre banquier ou votre courtier. Attendez, non, il reste encore un dernier point : l’apport personnel !

Et la réponse est bien évidemment non !

L’apport personnel n’est pas une fatalité toutefois, il y a certaines conditions à remplir pour pouvoir négocier votre prêt sans apport.

Pour les banques, les prêts sans apport sont accordés principalement aux primo-accédants assez jeunes, âgés généralement de moins de 40 ans. Toutefois, le prêt est bien sûr conditionné à la stabilité de votre emploi, à un reste à vivre confortable après déductions de mensualités, mais aussi aux atouts du bien. Une potentielle évolution salariale ou un garant sont des garanties supplémentaires pour la banque pour vous accorder un prêt à 100 %, voire 110 %. Mais de l’autre côté, le revers des prêts sans apport est les taux élevés qui les accompagnent et dont le poids se fait sentir sur les prêts à longue durée, 20 ans ou plus.

Il y a tout de même des solutions alternatives aux banques lorsqu’il s’agit de prendre des prêts sans apport. Vous pouvez passer par du financement collaboratif, ou sollicitez des entreprises comme Virgil qui vous proposent des solutions pour compléter votre apport.

Gardez à l’esprit que 20 % des primo-accédants ont emprunté sans apport en 2019, même si acheter sans apport est de plus en plus compliqué en 2021, c’est toujours possible.

Maintenant, que vous avez conclu et signé votre contrat avec votre banque, ce n’est pas encore fini.

Eh oui, les conditions de votre prêt ne sont pas absolues !

Vous pouvez toujours renégocier votre prêt. Pour cela, consultez régulièrement l’indicateur pour pouvoir renégocier au moment opportun, n’oubliez pas de faire valoir l’évolution de votre profil si votre situation professionnelle a évolué. Ceci vous permettra d’obtenir une baisse de vos intérêts ou de vos mensualités.

Il est vrai que les années 2020 et 2021 ont connu les taux les plus bas. Mais même si les taux repartent à la hausse, il n’est pas encore trop tard pour lancer son projet de financement.

Et si vous n’avez pas encore trouvé le bien de vos rêves, rendez-vous sur Vizzit !

À très vite,

L’équipe Vizzit.

Vizzit

Tout l’immobilier tout de suite, pour tous

Vizzit

Vizzit, c’est le 1er service de recherche qui rassemble toutes les annonces de biens immobiliers gratuitement et en temps réel.

Vizzit

Written by

Vizzit

Vizzit, c’est le 1er service de recherche qui rassemble toutes les annonces de biens immobiliers gratuitement et en temps réel. www.vizzit.fr

Vizzit

Vizzit, c’est le 1er service de recherche qui rassemble toutes les annonces de biens immobiliers gratuitement et en temps réel.