Innover, de la plateforme à la blockchain.

À l’heure actuelle la technologie connait une croissance exponentielle et se présente réellement comme un moyen d’innover. Elle intervient dans n’importe quel domaine de la vie. Désormais on peut se faire livrer tout et n’importe quoi ,via une application, directement chez soi. On peut depuis son téléphone retrouver le titre d’un morceau de musique, procéder à un virement bancaire. C’est à se demander si c’était il y a seulement 40 ans de cela que les premiers ordinateurs personnels faisaient leur apparition. On nous annonce un futur avec des drones volants pour nous livrer nos colis sur le pas de notre porte, où les voitures sont en passe de se conduire toute seule… Le futur prophétisé par le cinéma est en marche, il touche du bout du doigt notre présent. Or, parmi les nombreuses innovations actuelles, une se présente comme une innovation de rupture véritable.

1# Plateforme> Produits

Avant internet, les choses étaient beaucoup plus simples. Les entreprises fabriquaient des produits et les vendaient aux clients pour de l’argent. Simple.
Ensuite, internet est passé par là et les choses se sont accélérées. Soudain, les gens étaient plus interconnectés que jamais, on pouvait communiquer facilement avec une personne à l’autre bout du monde, lui partager des informations, des images, des offres, en une fraction de seconde. Cela a abouti à une toute nouvelle classe de produits. Ces produits ont permis à leurs utilisateurs de créer de la valeur les uns pour les autres. C’était la montée des plates-formes.
Pourquoi les plateformes sont-elles devenues en quelques années incontournables? Parce que cela permet littéralement de vendre des produits avec un stock conséquent, partout dans le monde, de manière rapide et simple. Cela permet de construire un univers cohérent, unique et attractif. Cela permet aux produits de dépasser le cadre des entreprises et de faire émerger des communautés, de fédérer des groupes, des aficionados.

Hotellerie vs Airbnb

Lorsqu’on voyage on cherche forcément un lieu où poser ses bagages, qui nous permettra de dormir, de potentiellement se restaurer, etc. Un hôtel était donc une étape obligatoire dans la majorité des cas, avec la problématique des réservations, des tarifs selon la saisonnalité… Avec le tourisme de masse, la demande est devenue forte. Les grandes chaînes d’hôtellerie ont donc construit plus d’hôtels. Quand Airbnb a redéfini la façon de se loger en créant une plate-forme permettant aux utilisateurs de louer leurs chambres, un logement, rapidement, simplement à travers le monde. Résultat, une croissance rapide, une communauté qui en a fait un art de vivre et de plus de 4 millions de logements listés. C’est plus que toutes les chambres des 5 plus grandes chaînes hôtelières du monde réunies. Soudainement, les mastodontes de l’hôtellerie se retrouvent menacés par une offre totalement disruptive.

Apple vs Nokia

Les utilisateurs étaient confrontés à une problématique réelle : ils souhaitaient un nouveau téléphone doté des fonctionnalités adaptées à leurs besoins. Nokia, en réponse à cet insight, a sorti pléthore de téléphones mobiles pour chaque type d’usagers identifiés par leur service marketing. Apple, lui, a sorti l’iPhone. La suite on la connaît. Ils ont créé l’App Store et ont équipé les développeurs des outils nécessaires pour créer des applications. Chaque application a étendu les fonctionnalités du téléphone de manière novatrice. 2,2 millions d’applications plus tard, Apple a détruit Nokia.

Journaux vs Twitter

Les utilisateurs étaient désireux d’être informés. La presse avec ses armés de rédacteurs proposaient de traiter l’actualité quotidiennement, mensuellement, etc. Twitter est venu et a redéfini le journalisme. Avec Twitter tout individu peut maintenant avec son téléphone produire, partager et réagir à l’information dans l’instant, en temps réel. Bien qu’ayant ses travers et ses limites, l’actualité, aujourd’hui, s’est accélérée : elle se fait et se vit en continu, le public est dorénavant immergé perpétuellement dans l’information.

Ainsi, les sociétés de plateforme ne sont pas seulement importantes, elles sont précieuses. À l’heure actuelle, 5 des 6 sociétés les plus grandes au monde sont des plateformes : Apple, Alphabet (Google), Microsoft, Amazon et Facebook. L’équation est simple plateforme = bon modèle commercial.

2# La plateforme à la sauce Blockchain

Internet a permis à une vague de plateformes technologiques de croître rapidement. La blockchain pourrait être la voie royale vers l’innovation et une forte croissance pour de nombreuses entreprises. La blockchain ambitionne de faire appel à des entreprises qui cherchent à résoudre des problèmes encore plus difficiles et à disrupter les industries avec des avantages concurrentiels importants. C’est ce que propose de faire la crypto-monnaie.

Après les premiers tâtonnements en 1998 pour penser et créer une monnaie virtuelle (b-money), c’est véritablement en 2009 qu’un développeur décide suite à la crise financière de 2008 de lancer la première monnaie virtuelle internationale : le Bitcoin. En 2018, on n’y échappe plus, le phénomène des crypto-monnaies est devenu un enjeu primordial pour les entreprises, les Etats et même le secteur bancaire.

Parmi les 10 principales crypto-monnaies par capitalisation boursière, 7 sont des plateformes :

Ethereum — l’ordinateur du monde
Ripple — paiements bancaires internationaux
Cardano — plus scientifique Ethereum
Stellar — monnaie avec contrats intelligents
NEO — Ethereum chinois
EOS — le tueur d’Ethereum
IOTA — objets connectés, à «l’internet des objets»

Clairement, les plateformes crypto-monétaires ont déjà bien démarré. Si nous regardons plus bas dans la liste, nous pouvons voir apparaître de larges tendances. Jetons un coup d’œil sur certaines des industries clés que les plateformes cryptographiques se proposent de disrupter.

La décentralisation des réseaux informatiques

Les ordinateurs sont maintenant un pilier de nos vies modernes. Mais si la technologie aujourd’hui nous semble simple, il faut beaucoup de travail en coulisse pour tout connecter correctement.
Ethereum, Cardano, NEO et EOS se concurrencent tous pour devenir la référence au niveau des infrastructures d’applications décentralisées. Ces plateformes sont comme internet. Ils mettent tout en place pour que d’autres entreprises et initiatives puissent lancer des applications sur elles (ces plateformes).

https://coinmarketcap.com/tokens/

Or la course est lancée. Chaque organisation et technologie a ses forces et ses faiblesses. Jusqu’à présent, la plate-forme de choix est Ethereum. Comme indiqué ci-dessus, parmi les 100 premiers et les 600 meilleurs jetons, la grande majorité repose sur la plate-forme Ethereum. Suivi par NEO, Omni, Waves et autres.

Ethereum (ETH)

Ethereum utilise la chaîne de blocs pour exécuter le code de programmation pour les applications décentralisées. Ethereum emploie principalement des contrats intelligents. Un contrat intelligent est le code (similaire à un contrat réel) qui exécute l’échange d’argent, de contenu, de biens, d’actions ou tout autre objet de valeur capable d’être connecté numériquement. Cela élimine le besoin d’un intermédiaire qui facilite l’échange. Les choses se font automatiquement et intégralement par code en utilisant la blockchain Ethereum. Ethereum a connu un succès conséquent en tant que plateforme, la grande majorité des applications décentralisées la choisissant par rapport à ses concurrents. Il s’agit actuellement de la deuxième crypto-monnaie en termes de capitalisation boursière.

NEO (NEO, GAS)

NEO est semblable à l’Ethereum mais avec quelques subtilités non négligeables. Il est plus rapide (10 000 transactions à la seconde) et plus flexible (peut être écrit en C # et Java). De plus, NEO se sert de la preuve de participation pour atteindre un consensus sur la blockchain. En somme, au lieu de faire brûler de l’électricité par des mineurs pour que le système continue de fonctionner, avec NEO le système continue à fonctionner grâce aux personnes qui utilisent la monnaie. De plus, ils reçoivent une récompense de GAS (un jeton sur la blockchain NEO) qu’ils peuvent vendre en bourse. Pour finir, NEO jouit aussi d’un soutien chinois. OnChain, sa société fondatrice, a conclu des accords avec le gouvernement chinois ainsi que le soutien de sociétés comme Alibaba.

À propos des banques et de la finance

Forrester.com

Le secteur bancaire est imposant et manque par conséquent de souplesse. Les banques font face au défi de se renouveler et d’avoir une proposition de valeur véritablement différenciatrice : 1/3 des clients disant que toutes les banques sont fondamentalement les mêmes.

FortySeven (FSBT)

FortySeven propose une plateforme pour le secteur bancaire. Souvent l’ouverture d’une banque coûte des millions et la création d’applications est difficile sans accompagnement. L’importance de la bureaucratie et de la réglementation la rend lente et coûteuse. FortySeven apporte la solution au problème en créant le niveau d’infrastructure nécessaire, de manière facile et rapide. Ils travaillent actuellement avec la FCA au Royaume-Uni pour poser les jalons afin que les développeurs puissent créer des applications et innover dans le secteur bancaire. Un des premiers produits en développement est le “compte multi-actifs”, qui fonctionne dans l’UE pour regrouper tous les comptes bancaires, les cryptowallets et les investissements en un seul endroit. Les jetons FSBT sont indispensables pour construire des applications et des contrats intelligents, ce qui par conséquent crée une demande envers en jetons FSBT, à mesure que la plateforme gagne en popularité.

Ripple (XRP)

En utilisant la blockchain Ripple, les banques peuvent envoyer de l’argent à l’international et utiliser le jeton XRP pour virer presque immédiatement les soldes. Un processus qui prend aujourd’hui des jours peut maintenant être accompli en 4 secondes. À l’heure actuelle, Ripple a conclu des partenariats avec plus de 100 banques et prévoit 75 autres projets d’investissements. En rendant leur protocole ouvert, Ripple pousse les développeurs à s’appuyer sur leur plateforme et à exploiter la blockchain. De plus, des accélérateurs axés exclusivement sur les produits utilisant le protocole Ripple, tels que CrossCoin, ont émergé pour accélérer davantage ce processus. Ripple est actuellement la 3e crypto-monnaie la plus importante grâce à une capitalisation boursière dynamique.

Du côté de la publicité et du marketing

Statista Digital Marketing Outlook

La publicité numérique est un secteur en plein boum et devrait atteindre 219 milliards d’euros à la fin de cette année. Cependant, Google et Facebook représenteraient à l’échelle mondiale une partie de plus en plus conséquente et unique comme lieu où faire de la publicité. Il s’agit donc d’une industrie en croissance rapide dominée par deux acteurs majeurs. La blockchain pourrait se présenter comme le trouble-fête.

Basic Attention Token (BAT)

BAT est une plateforme de publicité numérique qui propose de connecter les utilisateurs, les annonceurs et les éditeurs. Elle cherche à réduire les dépenses énergétiques pour les utilisateurs de smartphones, pour sauvegarder l’autonomie de la batterie lors de l’affichage des annonces. Egalement, côté éditeurs, de ne plus perdre d’argent et de bloquer les robots et les sites Web frauduleux aux niveaux des annonceurs. BAT mesure ainsi l’attention d’un utilisateur et octroie ensuite des jetons aux éditeurs en fonction de ce que l’utilisateur a réellement vu. Les utilisateurs peuvent choisir d’afficher des annonces et d’être récompensés par des jetons. Ce qui signifie qu’ils sont payés pour regarder les annonces ! BAT a été lancé par le créateur de JavaScript et le co-fondateur de Mozilla et de Firefox.

Steem (STEEM)

Steem veut changer la manière dont les créateurs de contenu sont rémunérés. Au lieu de compter sur des publicités et des avenants, les créateurs de contenu peuvent être récompensés par la communauté elle-même. Tout site d’édition peut dès lors développer son propre jeton sur Steem et l’utiliser pour récompenser les personnes qui créent et s’engagent dans la communauté. Par exemple, Steemit est une application populaire qui utilise déjà STEEM, où les utilisateurs créent du contenu long similaire à Medium. Jusqu’à présent, près de 19 millions d’euros ont été payés à travers la plate-forme Steem.

Conclusion 🧠

En prenant du recul on s’aperçoit que les plateformes se sont révélées être des modèles commerciaux d’une redoutable efficacité. Moteur d’innovation, elles ont tracé la voie vers de nouveaux modèles économiques et comptes parmi les plus grandes entreprises du monde à l’heure actuelle. Avec internet et l’avènement des nouvelles technologies, cela a transformé notre rapport au monde, nos usages et notre façon de penser, notamment grâce aux plateformes. La blockchain fait émerger un monde davantage connecté et réactif. Cette technologie ouvre la porte vers des horizons neufs et offrent des opportunités phénoménales pour proposer une innovation de rupture dans de nombreux domaines : banque, publicité, monétisation des contenus, ordinateurs décentralisés… Les prochaines années s’annoncent décisives, nombre d’entreprises devront bien négocier ce virage, au risque de se voir disparaître.

✒️ Pour aller plus loin : https://www.lemondeinformatique.fr/les-dossiers/sommaire-lire-blockchain-de-l-innovation-a-l-emballement-185.html