Ensemble, simplifions la vie des freelances

Décider d’être freelance, indépendant ou entrepreneur, c’est sortir des chemins tous tracés pour créer sa propre voie, son propre métier et sa façon de l’exercer. C’est sans doute la meilleure façon de se créer une vie sur-mesure.

Chaque freelance a son histoire et ses raisons personnelles pour avoir fait ce choix de vie mais ils ont tous ceci en commun : avoir choisi d’être responsable de leur destin plutôt que de le subir.

Mikael et moi faisons partie de ce mouvement, puisque nous avons traversé le miroir, entre salariat d’un côté, et freelancing / entreprenariat de l’autre. Pendant 13 ans pour moi et 7 ans pour Mikael, nous étions salariés au sein de la même entreprise. Lorsque nous avons sauté le pas, nous avons eu l’impression de faire un saut dans le vide. Devenir totalement indépendant n’est pas chose facile, et pourtant, pour rien au monde nous ne ferions machine arrière.

Mais jusqu’à présent, ce choix de liberté se payait au prix fort.

Nous ne parlons pas de la difficulté à trouver des clients, à organiser ses journées entre prospection et missions ou encore des inquiétudes des parents quand on démarre (qui dormiraient mieux si nous avions un CDI comme tout le monde).

Nous parlons des difficultés réelles, globales, insolubles à l’échelle individuelle pour un freelance, et qui sont, d’une certaine façon, injustes.

Sans CDI et sans fiches de paie, les freelances ont du mal à louer un appartement, ou encore à négocier un prêt immobilier auprès d’une banque.

Sans le poids d’une entreprise pour négocier leurs assurances, les freelances ont une protection sociale dégradée : des mutuelles de moins bonne qualité et aucune garantie en cas d’accident ou maladie.

Sans comité d’entreprise, les freelances paient tous les loisirs au prix fort.

Répondre à ces problèmes signifie créer une nouvelle protection sociale pour les freelances et changer la perception qu’a la société de ce mode de vie.

Ce que nous proposons aux freelances aujourd’hui

1 — Se rassembler

A chaque fois qu’une nouvelle forme de travail est apparue, elle a été à la marge avant de devenir la norme. Il lui a fallu atteindre une certaine taille et créer ses propres structures pour être reconnue par le reste de la société.

Si l’on considère les trois sujets évoqués plus haut (protection sociale, l’accès au logement et à d’autres offres), il est nécessaire de se rassembler, notamment pour utiliser le principe de l’achat groupé.

Et justement, notre génération a un sens spontané du collectif (davantage que dans les générations précédentes) que l’on retrouve de manière très concrète dans les collectifs de freelances qui partagent une même vision du monde et de leur métier tels que Greaaat, Vanille Fraise, Codesign , Brunes Platine, ou simplement des valeurs et des aspirations communes comme Mangrove.

2 — Etre solidaires

Nous pensons que les solutions à ces problèmes ne viendront pas “d’ailleurs”. En réalité, elles ne pourront venir que de la solidarité entre freelances.

On associe régulièrement la naissance de la protection sociale à l’apparition du salariat de masse au 19ème siècle. Ce n’est pourtant pas tout à fait exact. le 19ème siècle a vu apparaitre des mutuelles qui fournissaient une protection sociale de masse, mais il ne les a pas inventées. La solidarité en cas de coup dur a toujours existé, que ce soit dans les familles, dans les villages ou les corporations de métier au Moyen Age. Ce n’est que bien plus tard que l’on a rebaptisé cette solidarité, après qu’elle soit formellement organisée, la “protection sociale”.

3 — Rester libres

Malgré les points communs, chaque freelance est différent et chacun a sa propre trajectoire. C’est pour cela qu’il n’est ni souhaitable ni même possible de dupliquer exactement les dispositifs rigides et coûteux qui existent déjà pour les salariés. Il est donc nécessaire d’inventer de nouvelles formes de protection.

C’est dans cet état d’esprit que nous avons créé Wemind : une communauté de freelances, indépendants mais solidaires, qui bénéficient d’avantages en commun :

  • une protection sociale spécialement conçue pour le mode de vie des freelances, négociée sur le principe de l’achat groupé
  • des garanties pour louer et acheter son appartement sans difficulté
  • et aussi le premier comité d’entreprise des freelances : une sélection de produits et de services à prix réduit

Pour en faire partie, rejoignez-nous sur www.wemind.io

Bienvenue chez Wemind ! :)