Et si la Station F incarnait le modèle d’organisation du futur pour les grandes entreprises ?

teamwhyers
Apr 10 · 5 min read

La révolution technologique a ouvert la voie à une nouvelle génération d’entrepreneurs, capables de créer de véritables success stories fondées sur le virtuel.

Quand on regarde quelques années en arrière, on constate que les technologies ont évolué extrêmement vite, tout comme les compétences qui y sont associées. Certains métiers nés il y a à peine 10 ans, comme celui de webmaster, sont déjà complètement dépassés aujourd’hui.

Alors que les compétences et les technologies ont évolué à une vitesse fulgurante, le modèle d’organisation des entreprises semble quant à lui être resté figé dans le temps. Or, ce modèle fondé sur le contrôle, la centralisation et la limitation d’autonomie n’est plus adapté à l’ère de l’agilité. L’un des principaux freins à l’innovation réside aujourd’hui dans l’organisation interne des entreprises.

Pourquoi alors ne pas s’inspirer du modèle d’organisation des startups?Ou plutôt d’une “méta-startup” : la station F, le plus grand campus de startups au monde.

La première fois que j’ai visité le Station F, la première chose qui m’a marqué a été son modèle d’organisation. L’équipe dirigeante a passé plusieurs mois à imaginer ce modèle idéal. En voici les principales caractéristiques :

Les programmes :

La Station F fonctionne sous la forme de programmes, le principal étant le Programme Founder, autour duquel gravitent le Programme BlockChain et de multiples programmes sponsorisés par des marques. Chaque programme intègre un ensemble de startups et est encadré par un “Programme Leader”, dont le rôle s’apparente plutôt à celui d’un super-coach que d’un manager focalisé sur le contrôle.

Comment transposer ce modèle en entreprise :

Transposé aux grands groupes, ce modèle pourrait consister à organiser l’activité de l’entreprise en “programmes”, c’est-à-dire en différentes entités entièrement autonomes axées chacune sur une thématique clé. L’entreprise serait ainsi une fédération de programmes : un programme central axé sur le produit phare, et d’autres programmes sur les produits du futur, sur des technologies clés telles que la blockchain…

Comme à la Station F, ces programmes seraient composés de “startups internes” constituées de collaborateurs et seraient pleinement autonomes dans leurs prises de décisions et leurs actions.

Visuel programme Station F

Les guildes :

Toutes les startups qui intègrent un programme à la Station F sont tenues de participer à des guildes. Le principe, repris de l’univers du jeu vidéo, consiste à réunir un groupe de personnes qui doivent s’entraider pour réussir. Les guildes de la Station F sont constituées par centres d’intérêt ou sur des compétences précises (certaines guildes sont dédiées au growth hacking, par exemple).

Visuel guild Station F

Chaque guilde a son propre nom, un peu comme un club, et se réunit en général une fois par mois. Obligatoires, les guildes sont l’occasion de rencontrer d’autres startupers pour partager des apprentissages afin de progresser.

Comment transposer ce modèle en entreprise :

Même principe : les membres des startups internes devraient se réunir en guildes thématiques sur des sujets stratégiques. On incite ainsi les équipes travaillant sur différents sujets à interagir pour s’améliorer ensemble ; on casse les silos et la segmentation par fonctions.

Les expertises :

Au sein de la Station F, les startups ont accès à de très nombreuses expertises : financements, recherche de talents, conseils juridiques… Ces expertises sont mises à disposition des startups sous la forme de pôles de ressources qui leur sont à 100 % dédiés. Contrairement aux fonctions “support” que l’on retrouve habituellement en entreprise (services juridiques, administratif, RH, financier…), qui ont leurs propres objectifs et intérêts au sein de l’entreprise, ces pôles d’expertise sont exclusivement dédiés à l’appui aux startups et entièrement à leur disposition.

Comment transposer ce modèle en entreprise :

Les startups internes auraient accès à des expertises clés sur différentes thématiques : recrutement de talents, financement, SI… Libre à elles d’exploiter ces expertises en fonction de leurs besoins et de leur croissance.

Les outils :

Le principal outil de communication interne utilisé à la Station F est Slack, l’outil-phare adopté par quasiment toutes les startups pour créer des canaux de communication internes sur une multitude de thématiques.

La force de cet outil est qu’il fédère des communautés thématiques et permet une entraide instantanée.

Comment transposer ce modèle en entreprise :

Slack devient la communauté interne qui fédère les différentes startups du groupe.

Appliqué à une grande entreprise, le modèle d’organisation de la Station F présenterait des avantages nombreux :

  • L’instauration d’une véritable culture intrapreneuriale, car l’entreprise serait composée de plusieurs dizaines de startups internes.
  • Une open innovation facilitée : étant constituée de différents “programmes” entièrement autonomes et indépendants, l’entreprise pourrait facilement travailler aussi bien avec ses startups internes (c’est-à-dire des équipes-projet autonomes) qu’avec des startups externes.
  • Une agilité sans précédent en matière de prise de décisions.
  • Une nouvelle hiérarchie où le rôle de leader s’apparenterait plutôt à celui d’un coach, d’un mentor, plutôt qu’à celui d’un manager axé sur le reporting et le contrôle.
  • Une marque employeur ultra-moderne capable d’attirer les perles rares pour piloter les startups internes, leurs équipes, leur budget, leur croissance.
  • Une créativité débridée.

Le modèle de grand groupe qui s’en rapproche le plus est aujourd’hui celui de Haier, qui est constitué d’un ensemble de micro-entreprises (comme des startups internes) 100 % autonomes.

Julien Masson.

Chez Whyers, nous sommes convaincus qu’une nouvelle forme d’organisation d’entreprise est en train d’émerger. Pour favoriser cette dynamique, nous travaillons avec des startups pour transmettre leur savoir-faire auprès d’équipes-projet en grands groupes.

Whyers

We build startup culture into your teams

    teamwhyers

    Written by

    We build startup culture into your teams. Make {big} things happen #OpenInno #Startup #Yourbigthings

    Whyers

    Whyers

    We build startup culture into your teams

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade