Start-up Innovation : l’avantage d’un incubateur au sein d’un campus

Etudiants à la Web School Factory, nous avons cherché à comprendre la philosophie et le fonctionnement de cet incubateur lié à notre école afin de découvrir les opportunités qu’il offre et en tirer des conclusions.

« Faire partie de l’écosystème de l’Innovation Factory, c’est adhérer à des valeurs fortes de co-construction et de partage d’expérience »

La mise en place d’un projet nécessite bien évidemment des compétences et de l’attention, et pour cela l’Innovation Factory a développé l’Incubateur Start-up Innovation. Il s’agit d’un dispositif dédié à l’accompagnement des étudiants porteur d’un projet dans le but de leur donner les clés pour entreprendre.

En rejoignant cet incubateur, les équipes bénéficient pendant 6 mois d’un espace de travail dédié, de coaching par des professionnels qui leur donnent des méthodes et des feedback, ainsi que d’un programme de mentorat par des entreprises partenaires pour les accompagner jusqu’à la maturation de leur projet.

De nombreux partenaires bénéficient d’une immersion dans cet écosystème : ils permettent de se rencontrer, de se confronter à la dynamique étudiante, de monter des projets, ainsi que de participer à des événements dédiés aux entreprises partenaires.

Les différents partenaires de l’Innovation Factory

Tous les ingrédients sont réunis pour accélérer leur transformation digitale et la création de projets innovants.

Pour favoriser cette innovation il est intéressant de souligner que cet incubateur est ouvert à d’autres écoles partenaires telles que Strate, Paris School of Business, Hetic et Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Lors de nos recherches nous avons eu l’opportunité d’interviewer deux étudiants de 4ème année (Arthur Roudillon et Pierre Lange) tous deux à la Web School Factory, réalisant un projet commun au sein de l’incubateur de l’Innovation Factory. Nous avons pu en apprendre davantage sur cet incubateur, notamment le fait que certains étudiants de 3ème année ont des projets annexes en dehors de l’école néanmoins pour avancer sur ceux-ci, un réel manque de temps se faisait ressentir.

Une idée ingénieuse fut alors mise en place : intégrer les projets des étudiants de l’incubateur dans leur cursus de formation. C’est à dire qu’au lieu de réaliser certains projets exigés par l’école, il leur était donné la possibilité de travailler sur leur projet personnel et d’être évalué dessus. Cela permet ainsi aux étudiants qui ont une âme entrepreneuriale de libérer du temps pour avancer sur leur projet et de développer leurs idées.

Arthur et Pierre nous racontant leur expérience

La possibilité d’allier les projets annexes des étudiants avec les cours est une réussite (article appuyant nos propos). Ils nous ont confié que pour pouvoir se consacrer un maximum à l’avancée de leur projet personnel, ils échappaient à un des projets mis en place par l’école. Cependant ils bénéficient de suivis très réguliers (un tous les mois) avec des intervenants afin qu’ils puissent tout de même être notés sur l’évolution du projet, la réussite d’objectifs ainsi que sur les compétences acquises au cours de celui-ci.

Au cours de notre échange nous avons pu remarquer que cet incubateur était un réel accélérateur de projet mis à la disposition des étudiants et qu’il s’agit vraiment d’une chance pour eux.

Découverte des locaux dans lesquels les idées fusent

Nous avons également eu l’occasion d’interviewer Audrey Drugeon, chargée de Communication et Partenariats à l’Innovation Factory. Lors de cette rencontre nous avons pu échanger et ainsi en savoir davantage sur le fonctionnement de l’incubateur.

Celle-ci nous a expliqué que chaque année l’Innovation Factory organise deux appels à projets. Par la suite les étudiants motivés des écoles partenaires peuvent postuler. Quel processus de sélection? Les équipes qui se présentent doivent s’exprimer lors d’une présentation orale devant un jury et quelques partenaires qui jugent de la pertinence des idées et des projets qui pourraient voir le jour.

Il est aussi plaisant de voir que les idées de projets ne sont pas limitées à un domaine en particulier, mais que les étudiants peuvent vraiment postuler dans le domaine qui les passionnent.

Audrey contribue tout particulièrement à la communication et l’élaboration de la Newsletter et du site Internet afin de promouvoir ces projets et de montrer l’évolution des idées des étudiants au fil du temps ainsi que la diversité de ces projets.

Rencontre très enrichissante avec Audrey Drugeon

Pour finir elle nous a informé que l’Innovation Factory ne prend pas de part sur le capital. C’est-à-dire que les étudiants ne contractent aucune dette vis à vis de l’incubateur. Tout est pris en charge par celui-ci de façon à pousser l’étudiant à donner le meilleur de lui-même, de l’inciter à soumettre son projet à un jury et ainsi tenter une aventure entrepreneuriale. Il n’y a donc aucune pression financière qui pèse sur les étudiants. Si cela fonctionne, ils peuvent par la suite verser une somme à l’école en guise de remerciement car il ne faut pas oublier que tout cela à un coût, les heures de coaching par les professionnels étant payantes et prises en charge par l’incubateur.

Ce que nous retenons de cet incubateur : il nous concerne directement, nous permet d’acquérir de l’expérience dans le monde professionnel tout en suivant notre formation et de découvrir l’entrepreneuriat. Les possibilités qu’offrent cet incubateur permettent ainsi aux étudiants de réaliser les projets de leurs rêves et cela tout en étant vraiment accompagné sur le long terme.

Lina Amour, Paul Bréard, Héloïse Caill, Eve Dessain-Gelinet et Charles Druguet