Cartographie des start-ups Agritech en France

By Gabrielle Thomas

Dans le prolongement du travail d’investisseur effectué chez XAnge de sourcing et d’accompagnement d’entrepreneurs (notamment impliqués dans une démarche d’impact social / environnemental), j’ai réalisé un mapping d’environ 215 start-ups agritechs françaises .

source: Gabrielle Thomas, Manon Gazzotti, 2017

Plusieurs tendances émergent en effet autour de l’agriculture depuis quelques années et se matérialisent, au-delà de la création de nombreuses innovations agricoles, par des prises de position de VC accompagnant leurs déploiements. En voici quelques unes:

  • Dans le giron des voitures autonomes: les tracteurs et robots agricoles autonomes vont révolutionner le métier d’agriculteur en substituant de nombreuses tâches manuelles par des automatisations technologiques. Blaxtair , soutenu notamment par XAnge, Inocap et le CEA, équipe par exemple les engins pour toute la dimension sécurité des personnes dans un certain périmètre et peut ainsi protéger les employés tout en n’éreintant pas la productivité;
  • Grâce aux algorithmes et aux analyses de data, désormais, des capteurs, des drones, des avions ou des satellites peuvent récolter de la data à propos des sols, de la météo, la productivité, l’hygrométrie et ensuite l’analyser. Les 3 niveaux que je discerne en Agritech sont: 1. La collecte de data in situ (avec des objets connectés -IoT- )et de data achetées par ailleurs (météo, images satellite avec Farmstars,etc.). 2. L’analyse de la data et des recommandations de plan d’actions opérationnelles (OAD= outil d’aide à la décision). 3. La programmation automatique d’actions comme par exemple l’irrigation, un traitement, ou encore la récolte. Pour l’instant, le niveau 3 reste assez rare dans les propositions de valeur des startups Agritech mais on voit clairement l’évolution de ce besoin arriver dans la vision et les attentes des exploitants.
  • La nécessité de trouver des systèmes de consommation plus responsables et durables permet à de nouvelles filières d’éclore: comme la méthanisation pour produire de l’énergie avec des matières organiques ( Naskeo par exemple, soutenu par XAnge, Demeter et Phitrust, qui met en place des cellules de méthanisation pour les agriculteurs) ou encore la production de protéines avec des algues ou encore avec des insectes pour l’alimentation animale et humaine;
  • Les consommateurs ont de plus en plus d’exigences de traçabilité et d’authenticité dans leur rapport à la consommation alimentaire, ce qui appuie l’émergence du slow food, ou encore des circuit-courts. Nous soutenons depuis 2012 La Ruche Qui Dit Oui! (notamment avec notre gamme de fonds impact XAnge Impact)
  • L’agriculture urbaine donne lieu également à de nouvelles méthodes de production comme l’aquaponie ou l’hydroponie (pisciculture+ maraîchage hors sols), des sites de productions hors sols “outdoor” dans les espaces publics, ou encore “indoor” avec des volets plus ou moins pédagogiques en BtoC ou pour les entreprises.

C’est autant de nouveaux défis pour le métier d’agriculteur, les institutions, les grandes entreprises agroalimentaires, comme pour le consommateur final, qui sous-tendent l’émergence de ces start-ups agritech en France.

source: http://tech.eu/

Pour corroborer ces tendances, il faut noter l’émergence de structures d’accélération dynamiques pour les projets/start-ups agricoles, comme par exemple Les Champs des Possibles (Chateaudun), le Bivouac Agricole (Clermont-Ferrand), 33 Entrepreneurs et LesParcelles Coworking(Bordeaux), le Village by CA (Paris), le Studio agrodigital d’InVivo Agriculture, les laboratoires liés à l’ESA d’Angers, le cluster La Ferme Digitale, ou encore les appels à projets AgriNEST de BusinessFrance et Innov’Action des Chambres d’Agriculture. De nombreux évènements permettent aussi d’enrichir cette émulation comme Open AgriFood, Innov’Agri ou encore l’Agritech summit.

=> Avec 215 start-ups agritech recensées, le mapping n’est pas complètement exhaustif; mais grâce au crowdsourcing (à vous), il pourra être encore plus représentatif. Si vous avez des idées de sociétés qu’il manque ou sont mal placées, n’hésitez pas à me contacter sur twitter/medium pour en discuter! => @Gabrielle_tho

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.