Golden State : Les Warriors intouchables !

Dans la nuit de mardi à mercredi, les Golden State Warriors sont rentrés dans l’histoire de la NBA. Le record du meilleur départ sur une saison régulière leur appartient désormais avec un bilan de 16 victoires sur 16 matchs. Un ratio qui s’élève à 100% mais surtout qui fait s’élever les foules. Retour sur les raisons du succès d’une franchise qui domine le sport américain depuis plus d’un an maintenant.

Juin 2015, Golden State remportait le titre NBA pour la quatrième fois de son histoire. Un titre qui lui était promis depuis le début. Meilleure équipe de la saison régulière et détenteurs du MVP, les Warriors étaient donc favori. Un statut qui n’avait pas déstabilisé l’équipe au meilleur collectif de la saison 2014–2015.

Fin Octobre, la nouvelle saison commence. Une saison de confirmation pour la franchise californienne qui se retrouve aux milieu de touts les regards. Des regards émerveillés qui ne vont pas les lâchés car les joueurs vont commencés la défense du titre de champions de la meilleure des manières en remportant toutes leurs confrontations. Les joueurs, menés par Stephen Curry, impressionnent donc par leur réussite et leur régularité.

Un meneur hors du commun

Si l’on parle de Golden State, comment ne pas évoqué Stephen Curry. Le MVP en titre domine son sport depuis plusieurs mois maintenant. Depuis le début de la nouvelle saison, aucun joueur ne le concurrence, aucune défense ne lui résiste. Un joueur que tout le monde aime. Par son caractère, calme et drôle, mais aussi par ses performances incroyables sur les parquets avec toujours plus de dribbles et de réussite à 3 points.

Un collectif proche de la perfection

Les Warriors, en plus d’avoir dans ses rangs le MVP en titre, possède le collectif le plus au point de la ligue. La franchise est actuellement sur une autre planète. Meilleure attaque mais aussi l’une des meilleures défenses, les californiens sont les meilleurs dans touts les domaines. Une impression que le basket est d’une facilité déconcertante en regardants leurs exploit..

Une équipe stable et soudée

En gardant le même effectif ou presque (seul David Lee a rejoint Boston), les Warriors ont misés sur la stabilité. En plus de cela, la franchise est épargnée par les blessures depuis plusieurs mois, ce qui est un facteur important pour réussir en NBA. L’effectif californien reste donc inchangé depuis presque un an. La seule absence de la franchise est celle de son coach Steve Kerr, suite à des opérations au dos. Le proverbe «on ne change pas une équipe qui gagne» prends alors tout son sens.

A l’heure d’aujourd’hui, Golden State figure comme grand favori pour 2016 et vise désormais le record du plus grand nombres de victoires de suite détenu par les Lakers de 1971–72 (33 victoires consécutives). Affaire à suivre…