FRANCE IS AI 2018, que retenir ?

Younicorns
Nov 7, 2018 · 5 min read
Image for post
Image for post

Le 18 octobre dernier, j’ai retrouvé d’autres passionnés d’intelligence artificielle à Station F pour « the event» français relatif à ce sujet.

Il s’agissait de ma première participation à cet évènement qui en est déjà à sa 3ème édition.

J’avoue que j’étais assez dubitatif quant à la finalité d’un tel évènement. En effet, depuis plusieurs années, j’ai suivi l’évolution de ces évènements consacrés aux données (data mining, big data, machine learning) et mon impression a souvent été « on prend les mêmes puis on répète les mêmes choses et tout ceci avec un objectif commercial ».

J’ai finalement été agréablement surpris par la conférence France is AI.

J’avais deux objectifs en m’y rendant :

  • Identifier les prochaines tendances en matière d’IA
  • Recueillir les retours d’expérience

Je reviens plus en détails sur les trois thèmes qui ont particulièrement retenus mon attention lors de cette journée rythmée par une succession de panels et Keynotes :

  • Les enjeux règlementaires du partage des données
  • Les futures opportunités dans l’IA
  • L’IA enseignée aux enfants

Outre ces trois grands points, je retiens de cette journée :

  • SERENA est un VC qui investit dans l’IA pour la santé
  • Le professeur Julie JOSSE travaille actuellement à la création d’une application permettant de détecter les patients à risque sur les lieux d’un accident.
  • Chez Air France :
  • Les modèles prédictifs permettant d’identifier les pièces d’avions à changer doivent être, compte tenu du coût de ces derniers, être explicatifs et éviter les faux positifs. Par conséquent les algorithmes de deep learning ne sont pas autorisés
  • Il n’y a pas une équipe centrale dédiée à l’IA. Dans chaque équipe, il y a un référent IA, ce qui permet d’améliorer l’implication des équipes.

Les enjeux règlementaires du partage des données

Thème abordé au cours du panel « Data : to share or not to share ? » animé par Ludovic PERAN (Google), Isabelle RYL (projet PRAIRIE), Igor CARRON (LightOn) et Haifa SOUID (Afinity).

Globalement, les intervenants s’accordent sur l’importance et la nécessité du partage des données. Ceci dans un objectif de recherche, d’amélioration continue des modèles de machine learning, etc. En ce sens plusieurs initiatives ont déjà vu ou verront prochainement le jour :

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post

Les futures opportunités dans l’IA

Image for post
Image for post

Quelles sont les tendances de demain en termes d’IA ? Quels domaines bénéficieront d’investissements dans les prochaines années ? Telles sont les questions auxquelles Jean-David CHAMBOREDON (France Digitale), Reza MALEKZADEH (Partech Ventures), Julien-David NITLECH (Iris Capital), Steve CROSSAN (Atomico), Simon ROBERT (Bpifrance) ont essayé de répondre au cours du panel « Future investment Trends and opportunities in AI — VC perspectives ».

De manière générale, il semblerait que la santé est LE domaine d’avenir de l’IA. En effet, la majorité des applications d’IA ont aujourd’hui été développées dans le domaine du marketing et de la connaissance client. Ceci s’explique par le fait que l’IA en tant qu’outil d’aide à la décision, dans les domaines du marketing ou de la connaissance client, n’a aucune conséquence vitale en cas de disfonctionnement. Ce qui n’est pas le cas dans la santé, où les applications d’IA doivent être plus précises.

Ceci est également cohérent avec la volonté du gouvernement français qui a annoncé vouloir faire de la santé le secteur prioritaire pour le développement de l’intelligence artificielle.

Par ailleurs la création du Health Data Hub (HDH) devrait favoriser l’accès des startups à un plus large panel de données. En effet l’accès aux données reste le principal point de douleur des startups françaises qui souhaitent construire une IA pour la santé. Prenons l’exemple de cardiologs Technologies qui a levé 5,3 millions d’euros en 2017 auprès de VC tels que Partech Ventures, Bpifrance, etc. Il s’agit d’une startup qui propose une plateforme permettant d’analyser les données d’électrocardiogramme. Pour arriver à construire sa technologie, cette startup a dû recourir aux données de patients en Chine, aux États-Unis, …

Les futurs investissements du gouvernement, la création du HDH, la volonté affirmée des VC de financer plus de projets d’IA dans la santé, sont autant de signaux qui me laissent penser que nous devrions voir se créer plus de startups dans ce domaine dans les prochaines années.

L’IA enseignée aux enfants

Il s’agit là de mon sujet coup de cœur. Au cours de cette keynote intitulée « Teaching AI at a young age : case study with Magic Makers », Claude TEROSIER nous a présenté son projet d’enseignement de l’IA aux adolescents. L’objectif de Magic Makers est d’enseigner aux enfants pendant les vacances les notions de base de l’IA et de les familiariser avec la conception et la création de robots. Etant plongé dès le jeune âge au cœur de l’IA, ces jeunes pourront à l’avenir être plus à l’aise et plus créatifs pour construire de nouvelles applications d’IA.

Je suis convaincu, que l’approche qui permettra d’atteindre le graal de l’IA à savoir l’IA Générale, viendra des futures générations. Pour paraphraser les propos de Luc JULIA (créateur de l’assistant vocale d’Apple “Siri” et vice-président du centre de recherche de Samsung), la plupart des techniques et approches utilisées aujourd’hui en machine learning ont fondamentalement au moins 50 ans. Les gros changements observés ces dernières années sont plutôt venus de la quantité de données accumulées et de la puissance de calcul disponible pour l’exploiter. Face à ce constat selon lui nous sommes encore très loin de l’IA doté des mêmes capacités que l’humain. Selon lui, l’IA Générale ne sera pas que le produit de modèles mathématiques et par ailleurs sa conception sera fondée sur une approche complètement différente de celle que l’on a aujourd’hui.

Je partage ce point de vue et je pense que les générations futures, comme Einstein avec la théorie de la relativité générale, auront un regard novateur sur l’IA. Ainsi au travers d’initiatives comme celle de magic makers, ils auront les éléments pour proposer d’autres approches et techniques permettant de faire évoluer l’IA.

Pour en savoir plus : https://www.magicmakers.fr/

Image for post
Image for post
« AI WON’T KILL YOU » Luc JULIA (Samsung Electronics)

Gilles DANSOU

AI Guru and blockchain enthusiast at Younicorns

About Younicorns

Image for post
Image for post

We co-create successful startups with corporates willing to reinvent their business!

Find out more at www.younicorns.io

Younicorns

Corporate studio co-creating successful startups with…

Younicorns

Written by

Corporate studio co-creating successful startups with corporates, turn your great idea into real product. Do. Or do not. There is no try. https://younicorns.io

Younicorns

Corporate studio co-creating successful startups with corporates. We turn your great ideas into reality. https://younicorns.io

Younicorns

Written by

Corporate studio co-creating successful startups with corporates, turn your great idea into real product. Do. Or do not. There is no try. https://younicorns.io

Younicorns

Corporate studio co-creating successful startups with corporates. We turn your great ideas into reality. https://younicorns.io

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store