Questions/Réponses du 31/10/2016

Bonjour à tous & à toutes! Voici nos “Questions / Réponses” du Lundi!

Vincent nous demande:

“Je souhaiterai être capable d’éliminer mes pensées négatives & destructrices. Y a-t-il un type particulier de méditation que je peux pratiquer pour y arriver?”

Vincent, tout d’abord merci d’avoir pris le temps de poser cette question! C’est une variation d’une des fausses croyances les plus communes vis-à-vis de la méditation: celle selon laquelle vous êtes supposé vous arrêter de penser.

La méditation n’est pas éliminer certaines pensées, éclaircir votre esprit ou développer la capacité de contrôler ce que vous pensez. Si vous croyez cela, la seule chose à laquelle vous arriverez c’est à être frustré et à rapidement abandonner vos efforts.

Mais revenons à la question de Vincent. L’ effet rebond démontre que si vous tentez délibérément d’éliminer certaines pensées, vous y penserez encore plus par la suite.

Par exemple, essayez de ne pas penser à un éléphant vert..

Bon, d’accord. J’ai un peu triché en mettant la photo d’un éléphant vert comme couverture de l’article. Mais même sans cette photo, il y a fort à parier que vous pensez à un éléphant vert en ce moment!

Essayer de supprimer, filtrer, atténuer des pensées,.. sont (et seront)toutes des entreprises infructueuses et stériles.

La bonne nouvelle est que vous n’avez même pas à tenter de le faire!

Les pensées sont juste des pensées. Ce n’est pas le contenu de votre esprit qui importe, mais plutôt la manière dont vous laissez ce même contenu vous affecter. Lorsque vous méditez, vous devez pratiquer l’équanimité ; vous devez envisager chaque pensée comme identique et égale, sans les classer en “bonne”, “mauvaise”, “positive” ou “négative”.

Exercer un point de vue sans jugement est la clé de votre pratique, alors arrêtez de juger le contenu, votre contenu!

Les pensées sont juste des pensées. Elles vont et viennent, tant que vous ne vous y attachez pas, et que vous ne tentez pas de les retenir (accueillez-les, mais ne leur servez pas le thé!). Votre esprit tente toujours de le faire et les classer lui rend la tâche plus aisée:

  • “J’aime bien ces pensées, elles sont bonnes ; Je n’aimerai plus qu’elles.”
  • “Je déteste ces pensées, elles sont néfastes ; Je vais faire en sorte de plus y penser.”

Lorsque vous méditez, appréhendez vos pensées sans préjugé, sans influence. Vous cultivez la conscience et vous les voyez pour ce qu’elles sont: temporaires. Elles vont et viennent comme des feuilles dans le vent. Plutôt que de vous laisser emprisonner par elles, laissez les simplement passer.

Les pensées sont juste des pensées. Elles ont une influence sur vous seulement si vous les y autorisez et seulement si vous choisissez de les suivre aveuglément.

Malheureusement, la plupart des Hommes traversent la vie de cette manière - vivant en mode auto-pilote, leurs pensées les menant par le bout du nez. Il en résulte une survie quotidienne jalonnée:

> de stress, 
> d’anxiété,
> de craintes,
> de peurs,
> de dépression,
> de doutes,
> etc..

La méditation et la pleine conscience (et les deux combinées!), vous aident à échapper à ces luttes.

“La seule raison pour laquelle votre esprit n’arrête jamais son monologue interminable est que vous n’arrêtez pas de l’écouter.” — Guy Finley

Namaste

A très bientôt! #StayTuned

Retrouvez nos guides gratuits à télécharger sur notre site Zenergies
Suivez nous sur Facebook & Twitter

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.