4 étapes pour mettre en place votre plan de mobilité

Le guide à suivre par toute entreprise de plus de 100 salariés.

Devenu obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour les entreprises de plus de 100 employés, le plan de mobilité présente des intérêts certains et convaincants pour une entreprise au regard des économies réalisables et des bénéfices qu’il a sur le bien-être de ses collaborateurs ainsi que sur l’environnement. Cependant, sa mise en place peut en effrayer plus d’une et peut paraître comme un défi insurmontable pour une entreprise qui n’a pas l’expérience de ce genre de projets.

Lancer un plan de mobilité est en réalité un travail sur la durée qui implique de nombreuses parties prenantes sur le territoire. En effet, entre le lancement et la mise en oeuvre des premières mesures, il faut prévoir 6 à 18 mois.

En bref, le processus de mise en place peut se résumer en 4 étapes:

  1. Préparation
  2. Diagnostic et plan d’action
  3. Mise en place et animation
  4. Suivi et mesure des résultats

1- Préparation

Le plan de mobilité est un projet à part entière qui est généralement proposé par la direction de l’entreprise. Mais pour le conduire et surtout sur le long terme, il est important de constituer un comité de pilotage intégrant les principales parties prenantes au sein de l’entreprise comme les Directions des Ressources Humaines, de Communication, de Qualité, RSE, le CHSCT, le Comité d’Entreprise, les délégués du personnel ….

En parallèle à cela, il ne faut pas oublier d’annoncer le projet aux acteurs externes à l’entreprise comme l’ADEME, la CCI, l’Autorité Organisatrice de la Mobilité et les sociétés de transport publics du territoire. La concertation avec ces acteurs locaux et leur participation aux assemblées du comité de pilotage sont souvent sources de conseils, suggestions et aides qui peuvent être bénéfiques pour le projet.

De plus, il est recommandé de faire part de l’initiative du projet de plan de mobilité aux entreprises voisines qui, souvent, souffrent des mêmes problématiques de mobilité. Se réunir dans une association d’entreprises et mener un plan de mobilité inter-entreprise permettra d’atteindre une taille critique pour mutualiser les coûts et donner plus de poids au projet à l’échelle locale.

2-Diagnostic et plan d’action

Une fois le comité et mode de pilotage définis, l’entreprise peut à ce moment-là s’intéresser aux problèmes de mobilité qu’elle souhaite résoudre. Un état des lieux des pratiques actuelles est une excellente façon de comprendre ces problèmes.

Cette étape peut prendre la forme d’un questionnaire adressé aux salariés qui les interrogera sur leur lieu de résidence, le moyen de transport utilisé, l’itinéraire choisi, la distance parcourue, le coût pour le salarié, leurs préférences, contraintes, les éléments actuels satisfaisants et ceux à améliorer. Le comité de pilotage devra également s’interroger sur l’accessibilité du site de l’entreprise, l’état du stationnement, les offres de transport proposées sur le territoire et le coût actuel de ces flux de mobilité pour les entreprises. En complément, un bilan carbone peut aider à évaluer l’impact de l’ensemble de ces déplacements sur l’environnement.

Après avoir recueilli et analysé ces données, le comité peut formaliser le diagnostic et le partager avec le reste des membres. Ce diagnostic pourra à ce moment-là faire l’objet d’une concertation avec les autorités publiques et les sociétés de transport locales qui pourront apporter leur appui voire adapter leur offre de transport. De ces discussions découleront des objectifs mesurables à atteindre, une liste de mesures concrètes à mettre en place, un budget et un calendrier de déploiement ainsi que des indicateurs de suivi.

3-Mise en oeuvre et animation

Avant une mise en application plus large, le comité peut procéder à une phase de test consistant à faire essayer les mesures proposées à de petits groupes en vue d’en évaluer l’intérêt et l’efficacité.

Pour engager les employés à long terme et en convertir un maximum aux nouvelles formes de mobilité, un des facteurs clés de succès dans ce genre de projet est l’animation. En effet, étant un projet sur la durée et qui implique un changement de comportement de la part des employés, il est essentiel que le comité de pilotage et responsable de projet communiquent sur les problèmes, les objectifs, les mesures et les résultats attendus.

Un plan de communication multi-canal s’avère très utile pour informer les employés. Pour les motiver et les toucher au plus près, il est intéressant de nommer un ambassadeur du plan de mobilité au sein de chaque équipe en vue de faire la promotion du projet auprès de ses collaborateurs. L’entreprise pourra aussi compter sur des évènements comme la semaine européenne de la mobilité ou les journées sans voitures organisées dans de nombreuses villes pour animer son plan de mobilité.

4-Suivi et mesure des résultats

Afin de veiller à la bonne application à temps des différentes solutions alternatives de mobilité et en vue de surveiller le budget, le comité de pilotage doit se réunir de façon régulière.

Ces réunions serviront également à mesurer et évaluer l’impact des actions mises en places selon les indicateurs de suivi préalablement établis. Selon les performances et résultats, le comité de pilotage pourra alors décider de réviser ou ajuster certaines mesures en vue d’améliorer leur efficacité et impact. L’itération est donc tout à fait possible tout au long du plan de mobilité.

Ainsi, le plan de mobilité est un véritable projet à part entière qui se fait sur la durée et qui nécessite d’impliquer aussi bien le personnel interne à l’entreprise que les acteurs externes. Il s’agit d’un travail de groupe qui requiert de la préparation, de la planification et beaucoup d’animation afin de permettre un changement de comportement de la part des salariés et une durabilité dans cet effet. De nombreuses aides et outils existent pour aider les entreprises dans la mise en place de ce projet comme Eval PDE développé par l’ADEME ou pour les inspirer à travers des exemples de plan de mobilité faits ailleurs en France.

Chez Zoov, nous proposons aux entreprises une solution clé en main pour leur plan de mobilité à travers un service de vélos à assistance électrique qui transforme le trajet domicile-travail en moment agréable tout en permettant de réduire les frais de transport et les émissions de gaz à effet de serre:

  • Un service facilement accessible sur smartphone
  • Des vélos à assistance électrique fiables et sécurisants
  • Des stations compactes et faciles à installer
  • Un tableau de bord pour analyser l’impact santé et environnement du service

Découvrez Zoov pour les entreprises >

Autres articles Zoov :
Petit guide du plan de mobilité