Retour d’expérience sur Mashallow

1 an après avoir créé Mashallow, voila ce qu’il en ressort.

Juin 2014, ca fait plus de 4 ans que je bosse à Viadeo en tant que développeuse Java/Javascript, et que j’ai envie de nouveautés… Trouver un travail aux USA, bosser sur un projet perso….

Bref, je me lance, et je profite d’une rupture conventionnelle pour bénéficier des aides de pole emploi et me lancer dans la création de mon premier vrai site web de A à Z.

Trouver une idée de projet

Pour un premier projet, je voulais quelque chose qui me prendrait moins de 3 mois a réaliser.

J’avais plusieurs idées. J’ai fait un sondage auprès de mes amis pour connaitre leur préférence … puis finalement j’en ai fait qu’a ma tête et j’ai choisi l’idée qui avait obtenu le moins de vote, mais qui m’inspirait le plus :), un créateur automatique de FaceMash.

Pour ceux qui n’ont pas vu the Social Network, FaceMash avait été créé en une nuit par le créateur de Facebook et consistait a mettre en compétition les photos des filles de son école 2 a 2, et de cliquer sur “la + hot”.

Bref, je voulais reprendre cette idée de vote par comparaison, en la rendant + générique et universelle. Chacun pourrait créer sa propre “battle” et mettre en compétition des photos, pour faire des sondages de tout type, du genre, “Quelle robe de mariée me va le mieux ?”, “Quelle est votre personnalité préférée ?” …

J’imaginais laisser les utilisateurs trouver des sujets à buzz qui ramèneraient du traffic. A ce stade la, mon but n’était absolument pas de me faire de l’argent sur ce projet, mais plutôt de découvrir de nouvelles technologies et faire face aux différentes difficultés liées à la création de site.

Programmation et mise en ligne

En 2 semaines, une première version du site était en ligne.

Je me suis auto-formée sur des technos que je n’avais alors que très peu, voire jamais utilisées : node.js, angularjs, redis …

Romain Fleury a imaginé une grande partie du design, simple et ludique. Pour le super Logo, c’est du Bouziane Belhadi :).

Pour l’algorithme des battles, j’utilise le même que celui de FaceMash pour le calcul du score (Elo), tout en rajoutant un système de queue : on prend les 2 premières photos, puis l’utilisateur vote pour sa préférée. Celle ci est alors réinsérée a l’arrière de la queue. Les photos gagnantes rencontrent ainsi d’autres gagnantes, jusqu’à ce qu’il ne reste que le top 1.

J’essaye d’appliquer toutes les bonne pratiques pour bien référencer son site web.

J’utilise :

  • Heroku pour l’hébergement et l’utilisation de server mysql, redis et elasticSearch
  • Amazon s3 pour le stockage des images
  • CloudFlare pour le cache des ressources statiques

Toutes ces resources sont gratuites… tant qu’il n’y a pas trop de traffic et de données :).

Choix du nom de domaine

A ce stade, mon site était accessible sous le nom buzmash.heroku.com. Il était temps de donner un vrai nom a mon site. J’avais besoin des avis de mon entourage.

Autant utiliser la fonctionnalité de vote par comparaison de mon site !

J’ai donc mis en compétition plusieurs noms, et le gagnant fut Mashallow ! Je trouvais ce nom joli, et quand on décortique, ca fait Mash+Allow=Capermet de faire des mash comme dans facemash :). Bref, j’ai acheté ce nom de domaine sur OVH a 12 euros l’année.

Après coup, je me dis que le nom “Mashallow” n’était pas le choix le plus judicieux pour un bon référencement, étant donné que quand on fait une recherche sur ce nom, google essaye de faire une correction syntaxique en le transformant en “marshmallow”. Il aurait été préférable d’opter pour un nom plus caractéristique du service (genre battlecreator). Mais bon, je reste quand même sur Mashallow, c’est + fun, et il suffit juste de faire connaitre ce nom à travers d’autres sites :).

L’évolution du produit

Depuis sa première version, Mashallow a bien changé et s’est adapté aux besoins des utilisateurs… ou mes folies du moment…

Début sept. 2014 : les battles télévisées

Je commence a publier quelques battles sur Mashallow, sur les personnalités préférés des émissions de téléréalités du moment, et poste les liens sur les pages Facebook et Twitter de ces émissions.

Résultats : quelques pics de traffic au moment de publier les liens, mais rien d’extraordinaire, et après quelques heures, plus rien.

Mi sept. 2014 : les battle d’employés

Qui n’a jamais fait un classement des plus beaux mecs et plus belles filles de sa boite ?

Je décide de faire le buzz en lançant le classement des employés. Après avoir crawlé les photos des employés sur internet grace a mon chéri, les battles comme Viadeo women et BlablaCar men étaient créées.

Je n’avais même pas communiqué dessus que je vois soudainement montraffic augmenter… Un blog avait été posté sur mes battles d’employés et elles étaient en train de circuler au sein des locaux de Meetic et de TalentSoft. Ca m’a valu 1500 pages vues le 16 septembre.

Bon, certains employés étaient visiblement mécontents, j’ai donc supprimé leurs battles et préféré prendre le chemin de la sagesse.

Début oct. 2014 : le Tinder massive liker

Autour de moi, c’est la révolution Tinder. Tous mes ami(e)s célibataires “swipe right et left” sur l’application mobile de dating.

J’ai trouvé un blog (ydesousa) qui parlait d’un Tinderbot. Il expliquait comment générer plein de likes en passant par de la capture http, decryption de traffic https, proxy … bref, un peu compliqué donc j’ai préféré faire mon propre outil, beaucoup plus simple : le Tinder Web. En 1 jour c’était bouclé !

J’en ai profité pour populer automatiquement mes battles de miss et mister Tinder a chaque fois que quelqu’un likait une photo.

J’ai bien sur ajouté un commentaire sur le blog d’ydesousa, incluant un lien vers mon nouvel outil.

Un matin, grande surprise, un pic d’inscription sur Mashallow ! Un article venait d’être publié sur techly.com.au, en partie sur mon “Tinder massive liker” ! Ca m’a ramené 300 visiteurs (dont 50 qui se sont inscrits) en 1 journée.

Mi oct. 2014 : la fonction embed

Chacun peut désormais inclure n’importe quelle battle sur son propre site en incluant un petit script.

Ca crée une iframe, et je récupère donc automatiquement le traffic du site qui l’inclut.

Parmi les utilisateurs de la fonction embed :

  • Hautes alpes :
  • L’ambassade de France en Suède :

Fin Oct. 2014 : lancement d’un quizz

Depuis quelques temps, je voyais plusieurs quizz tourner sur Facebook, du genre “quel est votre métier idéal”, ou “dans quel pays devriez-vous vivre”. Du coup, j’ai créé le mien Quel héros de film êtes-vous ?.

J’ai partagé mon résultat sur mon mur facebook avant de me coucher. Le lendemain à midi, déjà 100 personnes avaient fait le quizz, et 50 avaient partagé leur résultat sur facebook !

Nov. 2014 : outil de création de quizz

A la suite de la publication de mon quizz, un ami me demande si je peux lui en confectionner un nouveau, sur un autre sujet, pour son travail. La, je me dis qu’il ne doit surement pas être le seul à avoir ce besoin. Je décide donc de faire un outil de création de test de personnalité simple et ludique.

En un week end c’était fait :).

Je m’aperçois en faisant une recherche sur google, qu’aucun outil similaire ne ressort, mais le besoin se fait ressentir sur certains forums. Je laisse donc un lien vers mon outil de création de quizz sur une des discussions.

Très rapidement, l’intérêt se fait sentir (beaucoup + que sur les battles).

Les premiers quizz sont créés, certains en embed, comme :

  • Mooc pole emploi :
  • Meteocity :

Et sans rien faire de particulier, je m’aperçois que mon référencement sur Google est très bon !

Et un joli article a été créé :)

Sept. 2015 : QuizzPro, création de sites dédiés

Après l’apparition de la fonctionnalité de création de quizz, j’ai reçu plusieurs e-mails, intéressés par une utilisation plus professionnelle de l’outil.

18 Juin 2015 :
Mashallow est un site grand public ludique. L’outil des quizz est très ludique pour les utilisateurs, le format est attrayant contrairement aux sites de sondages.
Je perçois deux utilisations ponctuelles et professionnelles : la concertation publique et la validation de l’apprentissage par e Learning.
Le monde étant si cloisonné, vous avez peu de chance qu’un urbaniste tombe sur Mashallow et encore plus qu’il utilise un outil ouvert aux “non professionnels”.
Mon idée est la suivante : dupliquer Mashallow avec une autre URL réservée aux professionnels, qui cible ces secteurs d’activités, avec un système d’abonnement raisonnable au service, et une offre de prestation pour la conception du quizz personnalisé à l’opération.
8 Sept. 2015 :
Je vous contacte car je trouve votre site extrêmement bien fait et très pratique.
Votre site serait un formidable outil dans l’autoévaluation des élèves et dans l’approche de leur apprentissage.
J’aurai dans l’esprit d’utiliser votre site avec mes classes dès cette année. En revanche, ce qui me pose un peu plus problème, je dois vous l’avouer, c’est le caractère assez peu “sérieux” de votre page d’accueil et de certains de vos quizz, assez éloignés d’un aspect scolaire. De quoi me faire douter de la pertinence d’utiliser votre outil, car j’ai pour objectif de développer cette méthode en la faisant remonter à ma hiérarchie, aux formateurs et aux inspecteurs généraux.
Ainsi, j’aimerai savoir s’il serait possible d’avoir la possibilité, soit d’isoler ces quizz liés à l’enseignement du reste de votre contenu ? Soit d’avoir un accès particulier ?
Mais je vous assure que l’outil que vous avez mis en place est puissant, et pourrait rapidement être adopté par de nombreux enseignants.
Donc félicitations pour votre création, et à bientôt je l’espère.

Aussitôt demandé, aussitôt fait : le 12 Septembre 2015, en 1 week end, je développe la création de site dédiés QuizzPro, permettant à chacun de créer son propre espace de création et de visualisation de quizz.

Vous pouvez désormais avoir un espace personnel, sérieux et customisable, où seuls vos quizz n’apparaissent.

Metrics de Mashallow 1 an après sa création

Durant cette année, je me suis très peu occupée de la communication autour du site. Ce sont donc les chiffres d’un site sans pub, qui ne s’est fait connaitre que via quelques liens postés sur des forums :).

Au jour d’aujourd’hui (23 aout 2015) :

  • 10000 visites uniques par mois.
  • 20000 pages vues par mois.
  • 2000 partages sociaux par mois.
  • 200 nouveaux inscrits par mois. 1500 au total.
  • 80 quizz créés par mois. 900 au total.
  • 15 battle créées par mois. 184 au total.
  • Certains quizz créés ont plus de 1000 share sur Facebook
  • Certains quizz créés ont plus de 4000 personnes ayant répondu

Update 9 mars 2017 (sans rien faire):

  • 35000 visites uniques par mois
  • 100000 pages vues par mois
  • 500 nouveaux membres inscrits par mois. 8782 au total
  • 270 quizz créés par mois. 4366 au total
  • 50 battle créées par mois. 814 au total

… la suite au prochain épisode …