Le Content Radar vous aidera à définir la valeur ajoutée de vos contenus

Si l’on s’accorde sur une chose lorsqu’on parle de content marketing, c’est que les contenus doivent avoir une valeur ajoutée pour la / les personnes à qui ces contenus sont destinés. Mais rares sont ceux qui définissent vraiment ce que peut être cette valeur ajoutée…

Dans cet article j’aimerais vous présenter un modèle avec lequel nous travaillons dans le cadre de la méthodologie SCOM pour clarifier comment vous pouvez clarifier ce “positionnement” de contenus pour votre plan éditorial.


@RothMaelFR est consultant stratégies de contenus chez Scribblelive Plan / scompler, plateforme de content marketing stratégique. Nous publions régulièrement sur Medium afin de partager nos expériences, meilleurs pratiques et commentaires dans le merveilleux monde du content marketing.


Tout le monde a compris: les contenus sont importants. Ils doivent être pertinents. Ils doivent ajouter de la valeur. Il faut faire du storytelling pour accrocher le “consommateur” (du contenu).

Le web et les évènements sont remplis de “platitudes” qui sonnent bien et sont plein de bonnes intentions, néanmoins cela ne suffit pas à clarifier ce qu’est cette valeur ajoutée. Il existe une multitude dde dimensions qui peuvent avoir un impact sur la perception de “valeur ajoutée” pour les audiences que l’on souhaite atteindre…

Le content radar permet de clarifier le “mix” des contenus que vous souhaitez faire parvenir à / aux audience(s) se posant la question: comment allons-nous transporter notre message pour une thématique? (Alternativement vous pouvez mettre votre / vos Persona(s) au centre également)

Le Content Radar (M. Lange, Scribblelive)

Les axes du content radar

  1. Le premier axe de notre radar est celui du fonctionnel / émotionnel. Les contenus fonctionnels ont pour but d’informer ou de transmettre un savoir par le moyen de contenus et s’adressent plutôt “à la raison”. À l’autre extrémité nous trouvons l’émotionnel, qui s’adresse “au coeur”. En d’autres termes: voulons-nous transmettre quelque chose qui permette à l’audience d’acquérir un savoir qui lui permette de faire quelque chose? D’être au courant / informé? Ou voulons nous le toucher et transmettre une émotion, éventuellement associer une émotion à une thématique et, finalement, la marque?
Des contenus fonctionnels ou émotionnel? (Content Radar, M. Lange, Scribblelive)

2. Le deuxième axe du radar s’intéresse à l’intensité de l’intérêt, au temps nécessaire pour assimiler les contenus. Ici nous pouvons différencier entre l’intérêt superficiel (“pour la petite faim”) et l’intérêt plus profond (“pour la grande faim”).

Contenus “snackable” ou plutôt longs? (Content Radar, M. Lange, Scribblelive)

Les 4 segments du content radar

En combinant ces axes, nous nous retrouvons donc avec 4 segments:

  1. Les contenus fonctionnels adressant un intérêt plutôt superficiel qui ont pour but d’informer tout en étant facile à consommer.
  2. Les contenus fonctionnels & profonds demandent plus de temps à l’audience mais lui permettront de bien comprendre la / les thématiques, les liens, le contexte et plus.
  3. Les contenus émotionnels & superficiels qui divertissent.
  4. Et les contenus émtionnels & profonds qui ont pour but de toucher, de faire réfléchir, de transmettre et valeurs…

Traduisons cela en bénéfices pour l’audience:

Le bénéfice que tire l’audience sur les 4 segments du content radar (Content Radar, M. Lange, Scribblelive)

Dans chacun de ces segments, vous devrez être attentifs à certains facteurs de réussite en termes d’efficacité de ces contenus pour atteindre l’objectif de bénéfice pour l’audience:

Les facteurs de réussite dans les segments du content radar (M. Lange, Scribblelive)

Ces segments vous permettent de clarifier votre positionnement en termes de contenus que vous allez publier pour vos audiences. Vous pouvez ainsi en dériver des contenus et des formats.

Le content radar vous permet de dériver des formats et canaux (M. Lange, Scribblelive)

Comment remplir le content radar?

Vous pouvez faire l’exercice avec le content radar et définir l’intensité dans chaque segment en vous demandant: quelles sont les préférences de notre / nos audience(s)? Quel type d’intérêt portent-elles à la thématique?

N’oubliez pas aussi d’analyser la situation actuelle sur le marché quant à la thématique, c’est-à-dire: existe-t-il déjà beaucoup de contenus au sujet de cette thématique? Où se situent ces contenus sur le content radar? Avons-nous une chance réaliste de nous différencier / de nous détacher des concurrents?

Important: il faut ici considérer le “marché” pour l’attention, c’est-à-dire tous les acteurs qui proposent des contenus au sujet de cette thématique! Ne considérer donc pas seulement vos compétiteurs…

Aussi, posez-vous la question si vous avez les compétences nécessaires (et les ressources) pour remplir les segments du content radar que vous souhaitez remplir...

Ce modèle vous permet ainsi de définir plus précisément comment vous allez faire en sorte à ce que votre audience trouve un intérêt à vos contenus. Gardez en tête qu’il s’agit d’un modèle, c’est-à-dire d’une sorte de pense-bête, qu’il s’agit de combiner avec d’autres éléments d’une stratégie de contenus et d’éléments marketing.


@yoannchipotel / @JSambardier / @RothMaelFR publient régulièrement sur Medium des articles relatifs au content marketing et à la communication. Suivez-nous ici et sur Twitter où nous partageons également des ressources de sources diverses pour vous aider à gagner en efficacité dans votre content marketing. Si vous souhaitez en apprendre plus sur la plateforme plan / scompler, nous sommes à votre disposition!