Listes de Diffusion vs Distribution

Groupe de discussions, ou newsletter d’information ?

Vous est-il arrivé de recevoir un email avec 200 destinataires en clair, et votre email exposé dans le tas ?
C’est de la part de quelqu’un à qui il faudrait faire lire cet article et devrait suivre nos formations… Rendez-lui service, et partagez-lui cet article ! Car il ne connait ni les listes de diffusion, ni celles de distribution ! 😟
Avez-vous déjà reçu un email, ou une série d’emails, avec la mention, “arrêtez de m’écrire, je vais vous dénoncer !” ou bien plus soft “merci de me retirer de cette liste !”

😠 C’est de la part d’un membre d’une liste de distribution, à qui il faut aussi partager cet article, afin qu’il arrête de “spammer” les 100, 1'000 ou 10'000 personnes de la liste de distribution, génératrice de tempêtes d’emails !


Je constate que nos “sémantiques” numériques ne sont pas claires, et que les nouvelles technologies introduisent des nouveaux termes, très mal compris et ambiguës. Alors voici un éclairage et une proposition !

Alors quiz: Liste de diffusion, vs liste de distribution ?

C’est la même chose, ou pas ?

Pour la Sémantique francophone, on peut souvent s’appuyer sur nos amis québécois, sauf que cette fois c’est raté, je ne suis pas d’accord:

Nos amis ont mis en place des listes de distribution ou de discussion, et non de diffusion ! C’est quand même mentionné comme étant un “synonyme” sur un autre site canadien !

Nous abordons la construction de telles listes dans une de nos formations de ‘CoLearning’:

Pour faire la distinction, il faut plonger dans la fonctionnalité, la mécanique !
source image: http://musicians4freedom.com — One = un, many = plusieurs, to = vers !
Bénéfices: Que ce soit l’une ou l’autre, la liste va (éventuellement) permettre d’éviter d’exposer la liste des emails des membres, mais surtout, elle va éviter d’oublier quelqu’un, ou au contraire, permettre d’enlever un destinataire qui ne souhaite plus être inondé, ou un indésirable qui a été “dégagé” !

Explications

Liste de Diffusion, ‘mailing list’, ‘newsletter’, ‘mass mailing’, ‘emailing’, ‘blog’, lettre d’information…

One-to-Many !

C’est simple, si je réponds à cet email, cela n’ira que vers l’email de l’émetteur, et non vers tous les destinataires associés à cette liste. Et donc, les réponses éventuelles seront de type ‘Many-to-one’ ! (Ou encore, Many-to-few…)

Evidemment, si l’émetteur (comment dit-on crétin en mode gentil/bienveillant ? Corniaud, gourdiflot ?) est ‘noreply’, tu ne peux même pas répondre du tout ! Et chez moi, c’est une règle automatique: Direct “poubelle sans passer pas la case lecture”. Non mais je rêve, il fait un emailing massif, et refuse de nous permettre de lui répondre pour dire ce qu’on en pense ? Il reçoit trop ?
Arrêtez donc de nous inonder pour commencer ! 💦
Tu veux filtrer comme moi ? Tu viens à nos www.intergen.ch et je te montre comment faire la mise en poubelle automatiquement…
Evidemment, si tu fais un ‘One-to-very-Many’, tu auras besoin de mettre en place une mailbox partagée, ou utiliser une solution Helpdesk pour assurer les retours ‘Many-to-few’, avec une assistance ‘IA’ (nous contacter si besoin). Mais même pour une bonne cause, éventuellement avec une réponse automatique expliquant que tu es désolé et ne pourras pas répondre, tu mets un email de réponse !

Solutions: cf. https://medium.com/quicklearn/newsletter-f5475bc59399

Et si tu veux absolument appeler cela une liste de ‘distribution’, moi je veux bien, mais alors comment appelleras-tu le truc suivant ?

Groupe de discussion, liste de distribution, ‘distribution list’, ‘newsgroup’, forum, microblog

Many-to-Many !

Si je réponds à cet email, cela va être reçu par tous les membres de cette liste. Parfois, je peux choisir de ne répondre qu’à l’auteur, mais dans ce cas, je choisis de répondre sur son email à lui. L’email de la liste, elle va écrire à tous. Pour éviter des abus, généralement, seul les emails membres peuvent y écrire.

Cela peut prendre de nombreuses formes, mais si tu fais un groupe dans les contacts de ton logiciel de messagerie (Gmail ou Outlook par exemple), pour écrire à plusieurs depuis un même nom, ce n’est pas une liste. C’est juste un raccourci, et tu vas générer un message avec explicitement tous les emails de tes destinataires. Même si la discussion sous forme de tempête d’emails qui va suivre, y ressemblera beaucoup, ce n’est pas un groupe de distribution, car tu exposes en “clair” les emails de tous les participants ! Sont-ils tous d’accord ?
Et si tu les mets tous en CCi, alors, certes, cela va devenir “comme” une liste de diffusion: Mais c’est ton message qui va passer dans les SPAM avec plus de probabilités (Si je te propose de suivre nos formations, et de faire une liste, c’est pas pour des prunes !)
Arrête de filer tiers emails et infos, sans leurs accords !

Pour faire une liste, tu dois utiliser un outil tierce à ta messagerie, qui va publier sur le net une adresse email spécifique qui correspondra à une liste d’emails pré-enregistrés (auto-ajout par formulaire web le plus souvent). Afin de rester Net-éthique, cette liste est censée permettre à chaque membre de s’en retirer, à volonté.

Quelques outils classiques: Google Groups, sachant que ce dernier peut aussi être utilisé en mode ‘many-to-few’ afin de faire “comme” une plateforme de ‘helpdesk’. Dans notre cas, on parle du mode forum, où tous les membres inscrits, sont notifiés par email, et ils peuvent répondre et populer le contenu du forum, directement via son email.

Mais nous vous recommandons plutôt d’utiliser Framaliste: Même si leur site parle à nouveau, d’une “liste de diffusion”, grrr, nous parlons bien d’une liste de discussions (tempêtes d’emails), et pas une ‘newsletter’ !

cf. https://framablog.org/2016/10/03/framalistes-vos-groups-nont-plus-a-appartenir-a-google/
Et même si leur lettre d’information est émise avec une adresse email ‘ne-pas-repondre@’ (Ils mettent contact.framasoft.org en fin de liste)… Mais bon, je peux comprendre de ne pas vouloir générer des emails inutiles, avec réponse auto. Cela tombe bien je filtre ‘noreply@’ et non ‘ne-pas-repondre@😜

Autres article de référence: Listes de diffusion, vs Forum de discussion

J’aime bien ces deux termes aussi. Et du coup on pourrait convenir que ces deux éléments sont deux types différents d’une même famille que nous appellerions: Liste de distribution ?

Listes de distributions : 2 catégories principales

  1. Liste de diffusion (publipostage électronique).
  2. Groupe de discussion, avec une adresse email de distribution (forum).
Ce qui du coup, rendrait ‘licite’ tous ces termes “distribution”, attribués à des listes de diffusion. Car il faut bien reconnaître que la distribution par diffusion est identique sur les deux types de liste. C’est la réduction de l’étendue de son usage, et des possibilités de réponses, collectives, ou pas, qui fait la différence. 😄

Lexique: Diffusion est mieux adapté:

Mais Distribution est l’héritage du courrier postal:

La notion ‘distribution’ va introduire aussi un aspect réseau (de distribution) et de multitude, qui rend plus explicite l’idée de réponse à tous. Alors que la diffusion, comme avec la télé ou la radio, c’est dans un seul sens…

Mais je ne vais pas changer le lexique et les usages sémantiques de nos 274 millions (?) de locuteurs francophones à moi tout seul, et donc, les usages imposeront les standards de demain, logiques, ou pas ! Tel est la loi de nos intelligences collectives, ou stupidités collectives, la même chose: Nos cultures…

Les alternatives dîtes Web 2.0

Web social

Si tu fais une page Facebook, ou une page LinkedIn: Ou si tu vas souscrire à un groupe sur www.Meetup.com, ou une publication Medium, tu rejoins une liste de diffusion, avec la possibilité d’être notifié par email, ou pas(c’est comme les bon vieux forums de 1980, tu peux ou pas te faire notifier par email, ou aller voir les archives quand tu auras un moment, ou l’envie…)

Quand tu fais un groupe dans Facebook, LinkedIn, ou un truc de ce genre: Tu génères une liste de distribution alternative, où les membres choisissent de rejoindre, ou de quitter, comme ils veulent, et d’être notifié par email, ou pas.

Sur Facebook, tu peux même ajouter qui tu veux, d’autorité de tes “amis”, dans un groupe que tu auras appelé “Grosses taches” par exemple ! Il faudra que je fasse cela avec les politiciens que j’aime moins, pour améliorer leur culture numérique, et proposer des alternatives: www.FairSocialNet.ch …

Tu peux rejoindre et utiliser d’autres solutions de microblog, comme Twitter, ou souscrire à des flux RSS, pour éviter l’usage des emails. Les systèmes collaboratifs, comme #Slack, Yammer, Diaspora (Diasporing.ch) ou Mastodon (Tooting.ch) et autre réseaux sociaux ou assimilables, fournissent des moyens d’échanges d’informations, qui sont proches d’une liste de distribution, mais permettent souvent une notification accessoire, par emails !

Web sémantique, 3.0

Mais des solutions comme une publication “Medium” (ici-même, http://blog.CloudReady.ch en cliquant sur le bouton “Follow”) ou des Groupes via www.Meetup.com (Rejoindre ceux de www.tech4good.ch), servent aussi de solutions de distribution, ou de diffusion, d’un autre genre.

Contrairement à ce qu’il donne l’impression d’être, ce Medium est aussi un réseau social et d’échanges, bien plus efficient que les murs de bruits des Facebook et similaires… C’est bien plus qu’un simple Blog, car tu peux inter-agir en public, ou privé avec l’auteur ! (Tu sélectionnes et tu fais ta bulle !)

Mais pour le vrai web sémantique, et le partage intelligent d’informations, nous avons encore des gros progrès à faire, en termes de gouvernances non spéculatives, en termes d’ouvertures et de partages, et très accessoirement, quelques améliorations techniques… Pascal Kotté


Mais surtout face à ce déluge d’infobésité
Arrêtez d’associer ceci à votre signature:

Et remplacez la donc avec celle-ci !