Mes 10 premières années avec l’enfant Twitter

Comment j’ai vécu la première décennie avec ce sacré oiseau Twitter

Il était une fois l’haïku numérique. Derrière cette expression, qui peut paraître saugrenue, se cache une définition polysémique de ce que recouvre Twitter : un écrit codifié (la limite des 140 caractères), l’évanescence de ce qui est publié, s’inscrivant dans un flot vertical (la “timeline”) et l’inventivité qui se constitue à partir de mots, une poétique (telle que la décrit Aristote) tout à la fois imitation et création multimédia.

J’ai découvert et créé mon compte Twitter professionnel https://twitter.com/jeanlucr en mai 2007 (merci https://twitter.com/xtof_fr !). A l’époque, nous n’étions que quelques milliers d’utilisateurs en France et je demeure aujourd’hui fasciné par cet outil et son champ des possibles en matière de pratiques.

Twitter et moi

Car c’est bien de cela dont il s’agit avec Twitter : chaque internaute-mobinaute façonne avec ce service de microblogging un mode relationnel qui lui est propre (abonnés et abonnements), une forme de l’écrit qui invite à une brièveté créative et percutante (le tweet). Au coeur de ce rendez-vous Web, un projet à chaque compte Twitter : professionnel, individuel, associatif et artistique, personnel… A chaque utilisateur d’imaginer son rapport à Twitter et d’y poser un intérêt.

Mon rapport au monde a quelque peu changé avec Twitter, tout comme le symbole de cet outil, cet oisillon qui gazouille. Je me souviens, il y a quelques années, que mes stagiaires et formation et étudiants du CELSA se demandaient quel hurluberlu j’étais en évoquant les retweets comme nouvel instrument de mesure d’une popularité Web…

Aujourd’hui, que ce soit dans les formations professionnelles que j’encadre ou dans la grande école précédemment citée tout comme via mes activités de conseils, la question centrale appelle désormais à savoir comment assurer une présence efficiente sur Twitter en interaction avec les internautes.

Avec Twitter, chacun son parcours fait de questionnements, d’échanges, de débats, de connaissances et de rencontres.

Mes rencontres avec Twitter

En mai 2007, une étudiante de Téhéran me sollicite via Twitter pour recevoir un fichier du roman fleuve “Notre-Dame de Paris” de Victor Hugo, interdit dans son pays — souvenir inoubliable.

Puis je croise une créative et passionnée qui a pu, via Twitter, faire du Web son métier et trouver l’amour ; ou encore j’échange avec des chercheurs et experts de Twitter en France, au Brésil, à Singapour et aux Etats-Unis. Car le service est résolument mondial.

Aussi, je dois à l’actrice https://twitter.com/Alyssa_Milano d’avoir un jour lu l’un de mes tweets et d’avoir sauvé la convention des 2 lettres “RT” pour “Retweet” en intervenant auprès de Jack Dorsey, l’homme qui a imaginé Twitter (avec Noah Glass et Evan Williams).

Quant à https://twitter.com/nikosaliagas, il sait saisir sur Twitter la beauté du présent via ses twitpics, lui qui a la volonté journalière de gérer seul son compte, un lien direct nécessaire avec le public et des connaissances, me confie-t-il.

Enfin, comment ne pas être émerveillé par ces 600 TwittClasses francophones qui tweetent au quotidien pour apprendre à lire et à écrire avec leur professeur des écoles ?

Twitter et vous, et nous

Aujourd’hui, Twitter imprègne notre vie dans notre rapport aux autres, dans les événements heureux, les moments de doute et l’actualité si tragique (début janvier 2015, le 13 novembre 2015…).

Twitter, c’est aussi une pluralité de voix qui mettent en mots des aspects essentiels de l’outil Twitter : sa technicité, son vocabulaire, les stratégies à employer pour viser l’efficacité, les pratiques en entreprise et dans les médias…

Au sein de Twitter, chacun “picore” ses intérêts, son utilité et ses états d’âme pour découvrir, comprendre, apprendre, agir, faire réagir, rêver, crier et aussi oublier, se taire… Un ensemble d’écrits patchwork qui donnent envie de se lancer dans l’aventure du microblogging ou de poursuivre sur le chemin sans s’y perdre.

L’avenir de Twitter est incertain. Twitter comme société (et non comme phénomène) n’est-il pas en train de perdre son intérêt en tuant la timeline ante-chronologique et en se noyant dans une lutte éperdue d’un modèle économique bercé par la publicité à tout va et la recherche improbable de nouveaux utilisateurs à conquérir sans cesse ?

Twitter ne sera plus jamais Twitter

Le futur de Twitter, c’est bien celui que les utilisateurs construiront par eux-mêmes, dans les annexes et les effets de bord : il y a eu ces images instantanées que l’on peut diffuser via la solution, ces séquences de tweets en direct (les livetweets) qui replacent les individus au coeur des séquences médiatiques ou encore ces tendances dessinées via des hashtags (mots-clics).

Que sera-t-il demain ?

Car Twitter n’est plus aujourd’hui le premier réseau social mobile mondial dépassé par Instagram, Facebook, WhatsApp.

Si Twitter s’est affranchi aisément des frontières et son intitulé même définit un mode d’expression, Twitter s’efface aujourd’hui derrière des pratiques.

En effet, le mot Twitter n’est plus nécessaire, il est devenu générique. C’en est devenu un genre… Qui l’aurait cru, il y a tout juste 10 ans. Le 21 mars 2006, Twitter venait au monde…


Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à le recommander en cliquant sur le petit “coeur” à la fin de ce contenu (à gauche).


Cet article est publié dans la collection/publication “En français, in French”

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à lacollection/publication :En français, in French (qui regroupe des textes de qualité dans la langue de Molière) en appuyant sur le bouton “follow” à cette adresse : https://medium.com/en-francais-in-french

Si vous souhaitez devenir auteur pour cette collection/publication et y publier vos textes, envoyez-moi un message à : jeanluc.raymond(AT)gmail.com ou en annotation de cet article. Je vous ajouterai bien volontiers.


ABONNEZ-VOUS à ma newsletter gratuite DayNum sur le numérique (Stratégie, veille, innovation) :

http://j.mp/daynum1


A propos de l’auteur…

Jean-Luc Raymond est Consultant formateur conférencier en stratégies numériques.

Contactez-moi pour vos projets : jeanluc.raymond@gmail.com

Mon profil LinkedIn : http://fr.linkedin.com/in/jeanlucraymond
Mon compte Twitter : http://twitter.com/jeanlucr
Mon site : http://www.jeanlucraymond.fr

  • Social Media Manager senior. Consultant en stratégies numériques. Formateur expérimenté. Conférencier.
  • Expert EPN (espaces publics numériques).
  • Chargé de cours Universités (CELSA Paris Sorbonne, Paris 3 Sorbonne-Nouvelle…) en Stratégies numériques, Communication mobiquitaire, Sociologie des Médias Informatisés et Innovation.
Like what you read? Give Jean-Luc Raymond a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.