Atelier de design fiction pour appréhender sa relation avec la data

Pierre Minelli
Jan 9, 2020 · 6 min read
Crédit : Kevin Hong

« Le fait d’imiter est inhérent à la nature humaine dès l’enfance; et ce qui fait différer l’homme d’avec les autres animaux, c’est qu’il en est le plus enclin à l’imitation : les premières connaissances qu’il acquiert, il les doit à l’imitation , et tout le monde goûte les imitations. » (Aristote, Poétique, chapitre IV)

Une immersion dans la relation avec ses propres donnés pourra facilement se faire grâce à une plongée dans un futur proche. Le design fiction permet aux participants de s’accrocher à des évolutions fictives pour développer une plus grande empathie. Aristote, l’un des premiers défenseurs de la fonction positive de la fiction, constate que la fiction attire naturellement la curiosité et le goût pour l’apprentissage.

Mais pourquoi faire ça ?

Dans le cadre de la plénière d’introduction à la semaine de conférences et d’ateliers, HorizonUX : UX et data, nous avons souhaité avec Quentin Ledoux, proposer une expérience immersive quitte à bousculer les émotions des participants.

Nous souhaitions une prise de conscience individuelle sur les enjeux positifs & néfastes liés à la libre utilisation de nos données personnelles. Et cela a plutôt bien marché…

Phase 1 : L’entrée dans la fiction

Pour débuter tout bon atelier de design fiction, la plongée dans ce monde fictif est primordial. Nous avons choisi de prendre comme point de départ, les grands enjeux qui bouleversent actuellement notre monde : changement climatique, pollution, crise sociale…

Une fois la notion de justice sociale troublée, le saut dans le temps peut avoir lieu. Elle commence en 2022 avec la création du 1er comité de justice social devant permettre à la société de devenir le reflet des comportements sociaux de ses concitoyens, grâce au crédit social.

1er janvier 2028, le crédit social s’applique aux entreprises et c’est après 4 années d’expérimentation locale que le grand bouleversement a eu lieu ! Application du crédit social à tous les citoyens français le 1er janvier 2036.

La fiction plantée, il est maintenant temps de rentrer dans l’action et de proposer à nos participants d’incarner des citoyens français vivant en 2050.

Phase 2 : La promulgation des nouvelles lois

Chaque participant se voit obtenir 50 points pour débuter l’année et tenter de briller en société, ce qui sera plutôt compliqué car le gouvernement prépare un pack de lois plutôt conséquent.

Calculatrice en main, chaque participant voit alternativement ses points s’additionner et s’envoler au fil de la promulgation des lois. Des lois plus ou moins justes :

  • Loi “sur le renouveau du capital générationnel” (Tous ceux qui ont moins de 10 ans d’expérience professionnelle perd 1 point)
  • Loi sur “l’assiduité comme fer de lance de la nation” (Tous ceux qui sont au dernier rang perdent 1 point, ceux au premier rang gagnent 1 point)
  • Loi “d’accélération de la dynamique économique” (Tous ceux qui travaillent dans une boîte de moins de 10 salariés perdent 1 point, si chômage : perdent 4 points)
  • Loi “pour l’arrêt des importations de croquettes” (Tous ceux qui ont un animal domestique perdent 2 points)
  • Loi “pour des villes plus propre” (Tous ceux qui ont abandonné au moins un détritus durant l’année perdent 3 points)
  • Loi sur “le respect des consignes (Tous ceux qui ont traversé la rue hors des passages cloutés perdent 5 points)
  • Loi sur “la pudeur artistique” (Tous ceux possédant des films ou livres dits « jaunes » (c’est-à-dire érotiques)perdent 2 points)

Chaque participant perd ses privilèges, dès qu’il subit un changement de catégorie suite à une évolution négative de son score. Très rapidement les participants se retrouvent éparpillés dans les 4 catégories :

  • Catégorie A, “citoyen modèle”. Ils n’ont pas de restriction et sont libres de faire ce qu’ils souhaitent.
  • Catégorie B, “citoyens à risque”. Ils ont pour obligation de se placer au premier rang pour bénéficier d’une surveillance accru.
  • Catégorie C, “citoyens à rééduquer”. Ils n’ont pas le droit d’être en présence des citoyens de catégorie A & B.
  • Catégorie D, “citoyens sur liste noire”. Ils ne peuvent ni s’assoir, ni s’exprimer en public.

Phase 3 : Les élections

Avant de faire la révolution, réforme ton coeur. (Proverbe chinois)

Il est grand temps d’offrir la tribune à nos participants pour réinstaurer la justice ! Une justice qui leur sera propre en fonction du préjudice vécu et de leur volonté de reprendre la tête de la société.

Chaque groupe de citoyen représente un partie politique

Chaque partie politique devra porter un nom et un slogan, ainsi que proposer 3 lois permettant l’équilibre des points des citoyens français. Le choix de ces lois est crucial pour son ascension à la tête du pays. Elles devront être juste pour tous les citoyens, une justice perçue très différemment en fonction de sa catégorie.

Proposition de lois des citoyens ayant entre 39 et 50 points :

  • Participation à la vie civique +5
  • Si vous triez vos déchets +3
  • Vous avez vos vaccins à jour +5, sinon -5

Proposition de lois des citoyens ayant entre 13 et 38 points :

  • “La réinsertion sociale” est un accompagnement de la catégorie D par les autres catégories. Rémunération pour les 2 catégories
  • “Stage de rééducation” met à disposition des cours avec un tarif réduit pour la récupération de points.
  • “Propulsion sociale” permet de débloquer des fonds pour des projets d’utilités publiques pour toutes catégories. Grosse rémunération !

Proposition de lois des citoyens ayant entre 0 et 12 points :

  • Crime commis dans l’année -30 points
  • Action d’aide à la personne +5 points
  • Un séjour à l’hôpital -5 points (-1 points par séjour)

Lors de notre atelier les catégories B & C ont remporté les élections suite au ralliement unanime de la catégorie D. De fortes tensions risque d’avoir lieu entre eux et la catégorie A à l’avenir.

Heureusement tout cela reste fictif. Enfin est-ce vraiment si fictif ?

Phase 4 : Retour vers le futur

C’est effectivement cette année que la vie de plus d’un milliard de Chinois va changer suite au lancement national du “crédit social”. En 2020, l’utilisation de la data arrivera dans une nouvelle ère, une ère lui donnant un pouvoir infini sur nos vies et régissant pour 1/7ème de la population ses privilèges et ses libertés.

L’atelier se termine par un échange avec tous les participants pour partager sur l’impact d’un système de notation en lien les données personnelles. Il est maintenant tant de laisser place à une semaine qui s’annonce palpitante, entre conférence et atelier pour éclairer l’horizon à venir de l’UX design et sa relation avec la data.

En savoir plus sur le design fiction

Introduction au Design Fiction avec Olivier Wathelet

Design fiction : le futur, c’est plus ce que c’était

En savoir plus sur le système de “crédit social”

Bons et mauvais Chinois

Horizon UX

Appréhendons l’horizon à venir de l’UX design

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store