MOOC, eLearning et alternatives

Pourquoi je ne vais jamais produire de MOOC (sauf payé pour)

Pascal Kotté
Mar 17 · 16 min read
  1. Détails (développement)
  2. Revues (qq exemples)
  3. Annuaires de formations en Suisse
  4. Analyses

Conclusion — ou “business summary”

Dans le contexte PRO, intra-entreprise

Les MOOC vont s’avérer peu productifs, même pour des entreprises étendues sur de nombreux sites, et langues. Des solutions de formations à distance interactives seront souvent plus pertinentes. (cf. http://mandarine.academy)

Laurent Maurel parle de “TeachOverIP, TeachoIP”

L’entreprise aura souvent plus intérêt à mettre en oeuvre une pré-sélection de SPOC ou SOOC (Micro-Learning) adaptée à ses besoins internes, à disposition de ses salariés, plutôt que de mettre en oeuvre des COOC (MOOC corporate).

Dans le contexte des plateformes publiques

Dans le monde numérique, surtout dans “le Cloud”, nous avons besoin de contenus évolutifs, avec un participatif facilité et interactions motivantes, entre apprenants et/ou coachs en apprentissages. Il nous faut donc un réseau social d’apprentissages (Social Learning), pour mettre en relation apprenants entre eux, et avec les formateurs. Les contenus de formations doivent être multiformes et évolutifs, en intégrant les améliorations continues issues d’un collectif éclairé sur chaque sujet, incluant les apprenants en priorité.

Construire de l’intelligence collective

Les structures MOOC actuelles ne permettent pas facilement la micro-granularité des améliorations des contenus, par les apprenants eux-même, ni inter-enseignants. Cela pourrait évoluer. Les SPOC rigides, vont souvent chercher la mise en dépendance des fabriquant de contenus (formateurs), ou même d’abuser de leurs contenus. Car ils cherchent à vendre des abonnements en eLearning en promettant la “Corne d’abondance du savoir”. Ils n’hésiteront pas à jouer la carte de la compétition entre formateurs, pour multiplier les contenus, afin de soutenir l’illusion. Quand aux SOOC (gratuits), ils sont parfois obsolètes, car peu mis à jour…

Fabriquer des “pompes à fric”, sont les seuls moteurs…

Bannir les abonnements (actuels)

Les pièges à “gros” abonnements sont à proscrire pour les apprenants, sauf dans le cadre d’un plan de formation dans un délai donné, et justifiant une telle formule. Pour les formateurs, c’est tentant, car ils sont invités “gratuitement” à partager des contenus. Mais il faut bannir les formes où les contenus sont placés en compétition les uns aux autres. C’est à dire toutes… (Me dire si vous avez trouvé différent). Pour certaines entreprises, prendre un abonnement pour leurs employés est tentant pour les pousser à se former, durant leur temps libre, et du coup, bénévolement par les salariés.

Besoins

Nous avons besoin d’une plateforme de mise en coopétitions intelligentes. Que plusieurs contenus dispensent différemment les mêmes sujets, c’est bien. Mais les formateurs doivent pouvoir facilement se regrouper sur leurs sujets communs, et unir leurs efforts pour produire des contenus d’eLearning, performants et maintenus à jour, collectivement, avec les apprenants.

Et détail important, tu dois pouvoir apprendre et commenter depuis un Smartphone…

Social Learning Coaching

La curation des contenus et faciliter l’adaptation de l’apprenant aux objectifs des besoins, est le prochain challenge. Car mettre en place son propre plan de formation, quand on débute, face à la profusion des offres et au cybermarketing, c’est un cauchemar. Une coopérative de coachs en apprentissages, expérimentés, bienveillants, seront une ressource précieuse, mais comment les rémunérer ? Les pouvoirs publics doivent soutenir cela.

Une IA pour coach de mes apprentissages ? c’est l’avenir !

Tu veux publier des formations — Voici ma sélection

Cette plateforme-ci, Medium.com, qui n’est pas du tout destinée à cela, car c’est en fait un ‘simple blog’. Sauf que c’est aussi un réseau social, déguisé en Blog. Mais c’est surtout un support adapté pour des contenus longs, avec images et vidéos, et avec des commentaires “au milieu” facilités pour les lecteurs, qu’il faut toutefois encore “inciter”…

Le Mode “Privé” de Medium, avec la liste ‘followed by/following’ en fait un réseau social, d’un genre particulier.

Formes de formations eLearning (hors présentiel)

Définitions

  • MOOC + COOC = eLearning industriel massif, avec option certifiante, généralement avec une fenêtre temporelle limitée. C’est à dire, avec une date limite d’inscription et des dates de réalisations, plus ou moins flexibles, et souvent pas très… (Donc: lourds, longs, et pas quand je veux!)
  • SPOC + SOOC = eLearning plus léger et à la demande, toujours disponible. De plus en plus de MOOC, deviennent des SOOC en mode non certifiant, et reste MOOC pour annuellement certifier une volée d’apprenants… SPOC: C’est payant (sauf freemium), SOOC: C’est gratuit.

MOOC (Massive Online Open Course)

Le MOOC est uni-directionnel, généralement structuré avec un Business model pour vendre un certificat, ou un diplôme reconnu, avec une validation et un accompagnement, souvent limité dans une “fenêtre” temporelle. Il présente l’avantage d’être gratuit et accessible partout, avec des options certifiantes ou de spécialisations payantes.

COOC (Corporate Online Open Course)

C’est un MOOC pour une entreprise (de grande taille). Avec des options de validations internes pour s’assurer que le bourrage de crâne, pardon, la formation interne des choses nécessaires à savoir (ex. hygiène numérique) a bien été effectuée. Il y a aussi des trucs utiles et pas que du formatage…


SPOC (Small Private Online Course)

SOOC (Small Open Online Course)

C’est un SPOC, ouvert et gratuit… Donc tous les tutoriels de moins de 10 mn ? Ou 20 mn ? Sous YouTube, sont des SOOC ! Enfin, gratuit, avec la pub quoi… Mais surtout avec l’investigation de tes centres d’intérêts, de ta nature profonde, pour piloter les outils de manipulations de masse mis en œuvre par Google…

Quand c’est gratuit, c’est toi le produit ! Image modifiée photo de Nevit Dilmen [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)]

LMS et Digital Learning

Et non, il en existe encore des acronymes: LMS = Learning Management System. Les plus classiquement connus sont Chamilo et Moodle dans le monde des ‘libristes’. C’est tout ce qui va entourer les contenus de formation. Inscription des apprenants, suivi, inter-actions… C’est un composant qui va permettre d’héberger ses propres MOOC, ou COOC. La plupart des écoles ont un LMS, plus ou moins riches en fonctionnalités, et souvent compliqué à utiliser. C’est donc largement inutilisé le plus souvent, ou sous-utilisé à minima par les apprenants. La partie MOOC sera exploitée pour accéder aux formations. Mais pour en général, 3% des apprenants les utilise, temporairement. C’est souvent conçu pour automatiser l’administration (inscriptions, absences, communications et facturations parfois). On parle aussi des LSS (Learning Support System):



Des MOOC/SOOC pour les apprenants uniquement

MOOC

Je redonne les 3 catalogues de MOOC remis précédemment :

Khan Academy (SOOC)

Sololearn

Catalogue Sololearn… https://www.sololearn.com/
Sololearn: Avec la possibilité de coder et tester, en ligne !

Codeacademy

Evidemment ‘codeacademy’ fait un focus sur la programmation, mais aussi ‘big data’

coursera (on va pouvoir sortir du pur apprendre à coder)

Avec une app Mobile

Kokoroe

Abonnements, avec Freemium accessibles gratuitement. Mais à 8€/mois, cela devient raisonnable. Ah, ils utilisent Medium eux aussi, une convergence avec ma proche réflexion ? Avec un partenariat “Pole emploi” en France.

Ma veille personnalisée
Formez vous sur la durée. Une fois votre certificat obtenu, continuez à actualiser vos connaissances en recevant régulièrement de nouveaux contenus sur le sujet. Cette fonctionnalité n’est accessible que pour ceux qui ont souscrit à un abonnement Premium.


Des SPOC/SOOC où tu peux publier ton contenu

Udemy, Teachable, UseFedora, Zenler

Testé en 2016.

360Learning

Entre 667€/mois à 800€ par mois, c’est une plateforme d’hébergement de COOC, et SPOC en self-eLarning ou Blended Learning (Que nous appliquons en partie dans nos CoLearning).

OC (OpenClassRooms)

Linkedin, Microsoft, Lynda



Trouver des formations, en Suisse

Un annuaire et une géolocalisation des formations ?

  • openki.ch est une annuaire pour partager des moments ou opportunités de de formations plutôt en présentiel cette fois. Tendance inversée.

trouver-un-cours.ch


Les avantages, et les pièges ?

Avantages pour les apprenants

Repris sur cette analyse de Isabelle Goulmot

  • Plus économique pour les écoles (je paye l’enseignant une seule fois, il donne son cours, je l’enregistre, je redonne le même X fois…)

Inconvénients

  • Les MOOC ne sont finalisés qu’à 10% des engagements initiaux.

Conclusion

— Voir aussi

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

QuickLearn

Le numérique accessible, à tous ! Formations accélérées, mais sereines.