LE 18BIS

ARTIVISTES PAR NATURE

Jean-Fabien
Jan 3, 2017 · 12 min read
Image for post
Image for post
Détail d’une œuvre de Sebastien Layral présentée au 18 Bis
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
De droite à gauche : Gildas Gentil, Eva Ponty et le créateur Jonas Bowman à l’occasion du vernissage de l’exposition New Era Vernissage exposition New Era, organisée par Vanessa Virag art & design, décembre 2016

LA NOTION DE PARTAGE

Artisviste, un néologisme dans lequel Gildas Gentil se reconnaît d’ailleurs tout à fait : “ c’est un mot qui m’a tout de suite parlé, dans lequel je me suis vraiment reconnu… Cela remonte à quelques années, à une époque où je pratiquais la méditation avec un ami. Par le biais d’une autre de ses connaissances, j’ai alors découvert un lieu situé sur l’Ile Saint-Louis. Cet espace s’appelait Le Curieux Salon et s’étendait sur une surface d’environ 100 mètres carrés. Marie Deschamps représentait ce lieu mais aussi ce groupe de personnes, Les Curieux Optimistes. Elle n’avait pas particulièrement de business plan, voulait semer la bonne parole. Cette personne était remplie d’optimisme et d’une humanité profonde. Lorsque l’on rentrait dans cet espace on y passait surtout un bon moment. Évidemment sur le plan économique ce genre d’aventure n’est pas très viable mais je trouvais vraiment que le pari était beau. J’ai donc intégré tout de suite son équipe, commencé à donner des cours de yoga dans l’espace lui-même et j’ai bien sûr participé à quelques soirées.

Image for post
Image for post
Gildas Gentil

J’AI UN LIEU, VIENS LE VOIR

La propriétaire qui voyait tout cela plutôt d’un bon œil a rapidement pris la mouche et nous a flanqué à la porte. Mais avant cela j’avais appelé Aurèle en lui disant : “j’ai un lieu, viens le voir”. Il est venu et a signé dans le livre d’or son envie de s’engager aux côtés des Curieux Optimistes. Alors que je prévoyais d’organiser une exposition autour de son travail, entre temps, j’avais perdu le lieu. N’ayant pas pour habitude de donner ma parole en l’air j’ai cherché une solution alternative. À l’époque on parlait beaucoup de synchronicité et, justement, ce lieu de l’actuel 18 Bis s’est présenté, dans cette période où je m’étais engagé auprès d’Aurèle qui attendait beaucoup de moi.

Image for post
Image for post
Gildas Gentil au 18 Bis pendant l’accrochage de l’exposition de Sebastien Layral
Image for post
Image for post
Accrochage de l’exposition Ba-Ta-Clan Project, organisée par Jacques Fivel
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Affiches signées Gérard Grange et Tristam présentées dans le cadre de l’exposition Ba-Ta-Clan Project

UN ART À PART ENTIÈRE

Eva, comme moi, sommes professeurs de yoga certifiés et c’est vrai qu’à travers cette pratique, qui est également un cheminement de vie, on a vraiment tendance à développer une plus belle humanité ainsi qu’une belle correspondance dans l’écoute de l’autre. Cela permet de cultiver l’empathie envers les gens que l’on rencontre et on en rencontre évidemment beaucoup dans une ville comme Paris. C’est une façon positive et sincère de contribuer au vivre ensemble, cela améliore nettement les relations avec autrui.

Image for post
Image for post
Yoga au 18Bis avec Eva Ponty

SON HUMANITÉ PREMIÈRE

Je pense que ce que l’artiste met en jeu dans une toile ou une sculpture, c’est son humanité première. J’ai aussi retrouvé cette même humanité auprès de gens qui ont une pratique d’ordre spirituel ou de méditation. Ces deux facettes me plaisent et c’est ce que je souhaite faire partager dans le cadre du projet 18 Bis.

Image for post
Image for post
Projet Archipel Vert

JARDINS CANDIDES

Le troisième volet des projets du 18 Bis concerne la ville et le vivre ensemble dans un rapport de proximité au quotidien. Autour de l’association des Jardins Candides et du projet d’Archipel Vert, Gildas Gentil s’est entouré de Thomas Eschapasse et de Didier Gueston, respectivement paysagistes et architectes pour, ensemble, produire un travail sur la redéfinition de l’espace urbain au 21e siècle.

Image for post
Image for post
Aurèle et son Lost Dog CO2 à Shanghai

REDONNER VIE AUX CONVERSATIONS

Au 18 Bis, on est très favorable à ce type de développement parce que cela crée du lien social et les conditions de la rencontre à une époque où l’on ne connaît même plus son voisin. En redonnant sa place à la nature, en la laissant pousser à nouveau, on redonne vie à la notion de conversation. C’est donc d’émancipation citoyenne dont nous parlons, axée sur la végétation et sur le principe du jardin urbain. Cultiver son jardin dans un milieu urbain peut paraître anachronique mais ça ne l’est plus du tout aujourd’hui et c’est pour ces raisons que nous portons ce projet relativement ambitieux de créer un jardin devant la galerie, sur le boulevard Voltaire.

Image for post
Image for post
Projet Archipel Vert

Se rendre au 18 Bis

Image for post
Image for post
Aurèle Lost Dog
Image for post
Image for post
Sébastien Layral
Image for post
Image for post
Tristam
Image for post
Image for post
Christophe Ossard
Image for post
Image for post
Vernissage exposition New Era, organisée par Vanessa Virag art & design, décembre 2016

LE18BIS

Le 18Bis est une galerie d’art contemporain alternative, un…

Jean-Fabien

Written by

Photographe • Auteur • Journaliste • Enseignant

LE18BIS

LE18BIS

Le 18Bis est une galerie d’art contemporain alternative, un espace d’expérimentation ouvert aux multiples activités culturelles.

Jean-Fabien

Written by

Photographe • Auteur • Journaliste • Enseignant

LE18BIS

LE18BIS

Le 18Bis est une galerie d’art contemporain alternative, un espace d’expérimentation ouvert aux multiples activités culturelles.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch

Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore

Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store