Les Murailles de Gandarès

de Alex Evans

Une lecture passionnée et passionnante qui ne laisse pas un moment de répit, Alex Evans alternant actions retentissantes, scènes de batailles épiques, magie et suspense, pour notre plus grand plaisir.

Alex Evans

Varla, l’esclave-guerrier cruel et sans pitié, a mortellement blessé Harvall, le roi du Dagher. Dans un dernier souffle, ce souverain déchu supplie son ami, un dragon, de protéger sa fille, la princesse Yalani qu’il a réussi à faire fuir vers Gandarès, où elle doit se mettre sous la protection de son grand-père maternel, Asaker, le Roi-Prêtre. Yalani est la dernière des Verrima, une famille dont les membres sont seuls capables d’ouvrir le sanctuaire de la Pierre Sacrée. Varla, qui a usurpé le trône du Dagher, envoie ses sbires à la poursuite de la princesse et décide de conquérir Gandarès. Il veut s’emparer du talisman et ainsi renforcer son pouvoir. Dans la Montagne aux Esprits, Verrima, l’ancêtre millénaire de Yalani, examine la situation à sa manière. Elle vient d’une civilisation avancée qui a disparu lors d’un cataclysme. C’est elle qui a créé la Pierre, un cristal magique doué de raison. Utilisé à mauvais escient ou incorrectement, il peut provoquer un désastre. Or, c’est le début de l’Ann Rinn : une période où la magie devient instable. Aussi, les sortilèges se défont, y compris ceux qui protègent la Pierre. Un nouvel ordre semble vouloir s’instaurer, mais sur quelles bases pourra-t-il se construire ? C’est à une quête des origines que sont confrontés les protagonistes de cette saga héroïque, formidable roman d’aventure qui assurément capture le lecteur et l’emprisonne lui aussi derrière les murailles de Gandarès, qui abritent bien des secrets.


Un avant-goût

Une belle journée se levait sur les ruines fumantes de Harnital. L’Étendard du Loup claquait sur le Donjon des Aigles. Des nuées de corbeaux survolaient les tours dans un ciel rosé. Les captifs déblayaient déjà les cadavres, sous l’œil sévère de la statue de Mahul, le dieu de la guerre. Kertob détourna les yeux et fit un effort pour ne pas cacher son nez dans sa manche. Derrière lui, Dared marchait, indifférent, soutenu par ses écuyers.

Les buveurs de la veille se levaient tant bien que mal, combattants repus d’une armée hétéroclite. Les esclaves-guerriers semblaient déjà frais et prêts au combat. Les mercenaires leur jetaient des regards obliques, pendant que les Dagheri se grattaient, s’étiraient et se mettaient debout, émergeant progressivement de leur beuverie.

Dans la grande salle, Varla était assis sur le Trône du Dragon, vêtu de sa cotte de mailles comme d’habitude. Derrière lui, deux écuyers tenaient son casque, sa lance et son bouclier. Sur la table étaient étalées des cartes du Dagher et de la Grande Plaine.

Les chefs de guerre s’inclinaient sur le seuil et prenaient place, silencieux et nerveux. Ils étaient tous déçus de ne pas avoir eu le butin espéré, mais personne ne se sentait le courage d’en parler. Kertob se mit debout en retrait à la gauche du roi, prêt à coucher par écrit ses décisions.

Varla commença sans préambule :

— Notre prochaine étape sera l’opulente Gandarès, où j’effectuerai les rites du couronnement. Nous partirons dans trois jours. Voyons la route à prendre.

Quelques hommes ne purent réprimer un mouvement de surprise. Des murmures perplexes se firent entendre.

— C’est à plus de soixante jours de route…

— Et il faut traverser la Plaine…

Edarn commença :

— Sire, les gens de Gandarès ne savent pas encore que vous êtes le nouveau roi ! Il faudra leur envoyer des messagers…

— Je compte leur annoncer moi-même la nouvelle. Ils n’ont pas payé de tribut depuis deux ans. Ils croient sans doute être débarrassés de nous. Je ne leur donnerai pas le temps de se préparer. Non, nous allons avancer rapidement, avant les neiges, et les prendre par surprise. Par le Marteau de Mahul, nous arriverons avant la fin du mois des Vents, même si je dois hacher moi-même la moitié de cette armée !

La voix du nouveau roi avait l’éclat de deux épées frappant l’une sur l’autre.

— Sire… articula faiblement Dared, s’ils résistent, il faudra assiéger la cité et personne n’a réussi…

— Quel est ce lâche qui part battu d’avance ! Ils n’ont pas d’armée. S’ils ne se rendent pas d’eux-mêmes, il suffira de quelques tours de siège pour passer par-dessus les remparts. Kertob, tu useras de tes talents pour nous en construire de la bonne hauteur. Nous amènerons du bois de la Montagne aux Esprits. Les murailles de Gandarès font soixante coudées de haut.

— Mais… il faudra des tours énormes, comment les pousser ? demanda doucement Kertob.

— Tu auras plus de captifs qu’il n’en faut.

— Pourquoi ne pas simplement leur demander une rançon ? se hasarda étourdiment le vieux Sehard.

— Je ne vois pas pourquoi vous tremblez tous à l’idée d’assiéger une ville sans armée. Il y a cent ans, ils avaient douze mille chevaliers-prêtres. Maintenant, ils ne sont que douze ! Le Temple contient cent mille fois plus de richesses que tout Harnital. N’êtes-vous pas fiers de ce défi ? Nous serons des héros !

D’autres murmures inquiets s’élevèrent autour de la table :

— Ce n’est pas comme combattre une armée… C’est la Cité des Dieux…

— Il y a la Pierre Sacrée !

— Crois-tu qu’elle les protégera d’hommes en armes ?

— Je ne sais pas… on dit qu’elle a vraiment d’étranges Pouvoirs… murmura Sehard.

— Pourquoi crois-tu que les rois venaient la toucher à l’abri des regards ? Lorsque j’étais jeune, j’ai accompagné ce chien de Harvall au Temple. Il était tombé de cheval et boitait. Il commençait aussi à se voûter. Il est entré avec le Roi-Prêtre. Moi, je l’ai attendu dehors. J’avais une plaie fraîche et profonde au bras. Il est resté là plusieurs heures. Quand il est ressorti, il marchait normalement le dos bien droit comme un jeune homme et le soir, lorsque j’ai enlevé mon bandage, ma plaie n’était plus qu’une cicatrice blanche. Que penses-tu d’une armée dont les blessures guérissent en moins d’une journée ? Nous serons invulnérables ! Je la veux !

Tous droits réservés. Alex Evans et Numeriklivres, 2014

  • Format numérique (ebook) | 349 pages-écrans | 6,99€

Disponible également au format ePub et/ou Kindle sur iBookstore Apple, Amazon.fr, ca et com, Kobo France et Kobo Canada, Google Play, Archambault.ca, ePagine.fr, Bookeenstore, Chapitre.com, Relay.com, Decitre, Culture, Nolim Carrefour, Feedbooks et +

Nous vous recommandons également…

Cliquez sur la couverture de votre choix pour lire la présentation et un extrait gratuit

Voir toutes les collections

Littérature | Polar | SFFF | Romance | Érotisme

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Éditions Numeriklivres’s story.