Mon plan pour écrire mon 1er livre, en mode Lean Startup.

J’ai toujours pensé que l’écriture était le genre de discipline réservée aux artistes.

À ceux qui lisent compulsivement de la littérature classique et qui excellent à l’école. Qu’il fallait absolument être un génie ou un monstre de travail pour ne pas être ridicule à cet exercice. Alors je m’en suis totalement détourné.

Mais je me trompais lourdement.

J’ai appris à aimer l’écriture. Petit à petit.

L’écriture à d’abord été une façon pour moi de retenir les livres que je lisais.

C’est ensuite devenu un moyen de partager les curiosités du monde que je trouvais fascinantes.

Pour, finalement, devenir un moyen de véhiculer au plus grand nombre des idées inspirantes. Des idées qui me tiennent à cœur et me prennent aux tripes.

Je vois aujourd’hui l’écriture comme un des moyens les plus efficaces et pertinents pour changer le monde. Pour montrer aux gens que d’autres voies sont possibles. L’écriture revêt pratiquement pour moi un caractère social et éducatif.

Cela fait maintenant 1 an et demi que j’écris de manière irrégulière sur Medium.

J’ai décidé de passer au niveau supérieur et d’être plus rigoureux.

Je me suis fixé pour objectif d’écrire un livre. Mais pas n’importe comment.

Plutôt que de m’enfermer dans une tour d’ivoire et écrire non-stop pendant 6 mois, j’ai décidé d’adopter une approche “Lean Startup”.

Pourquoi écrire un livre ?

Trop de gens choisissent des vies et des parcours par défaut. Trop de gens choisissent le meilleur en soi et pas le meilleur pour eux.

Je souhaite m’adresser aux jeunes ambitieux. À ceux qui, comme moi, veulent passer à l’action pour faire ce qui leur plaît. À suivre la voie qu’ils auraient toujours voulu suivre ; mais qu’on enterre trop souvent sous une couche de faux pragmatisme / sens des réalités.

À sortir des sentiers battus. À faire comprendre qu’il n’y a aucune barrière, que tout est possible. Le nouveau monde est devant nous.

Je ressens un espèce de sens de mission. Et je suis certain que beaucoup d’entre vous le possèdent aussi.

Je veux que l’on construise ce livre, ensemble.

À titre personnel, j’ai souvent eu la fâcheuse tendance à commencer plein de projets différents, sans jamais aller au bout.

L’écriture d’un livre est un exercice incroyable de rigueur et de discipline. Exactement les points sur lesquels j’aimerais m’améliorer aujourd’hui. C’est un moyen de me tester et de progresser.

C’est aussi le prolongement naturel des articles que j’écris déjà depuis plus d’un an. L’occasion de me pousser à mener à bien un projet de A à Z. Et d’apprendre beaucoup.

J’y pensais depuis pas mal de temps, alors pourquoi pas maintenant ?

Construire des personas

La première étape indispensable est de se demander à qui on s’adresse. Qui est mon lecteur idéal ? Pour qui ai-je envie d’écrire ?

Pour cela, à la manière des startups (merci à Alexandre et LiveMentor), j’ai décidé de me créer mes propres personas de lecteurs types.

La création de personas a pour objectif de mieux comprendre sa cible : ses aspirations, ses valeurs, ses ambitions, ses difficultés, les choses qui l’animent… Pour pouvoir construire un produit (un livre, dans mon cas) qui correspondra au mieux aux attentes de ma cible.

Mes hypothèses sur mon lecteur type :

  • Jeune ambitieux, entre 18 et 25 ans.
  • A l’impression de ne pas réellement trouver sa place dans la société d’aujourd’hui.
  • Ne sais pas vraiment quoi faire, est perdu par rapport à son avenir.
  • A ce besoin de toujours être en mouvement et de lancer des projets.
  • A envie de prendre sa vie en main, de faire des choses importantes, qui ont du sens.
  • Veut avoir un impact sur le monde et faire des choses qui ont du sens.
  • Veut être libre et bouleverser le statut quo.

Ce livre ne parlera pas à tout le monde et j’en suis conscient.

Mais je me reconnais personnellement dans ce lecteur type : j’écris en fait le livre que j’aurais aimé lire.

Minimum Viable Articles

Les bonnes start-ups ne passent pas 2 ans à développer leur produit dans une cave coupée du monde.

À l’inverse, elles développent un Minimum Viable Product, sorte de version rudimentaire, mais fonctionnelle, de leur produit. L’objectif est de le confronter au marché le plus rapidement possible pour obtenir des feedbacks clients et améliorer le produit en fonction des retours obtenus.

Cela permet d’éviter de passer du temps sur un produit que personne ne veut et qui ne résout aucun problème réel.

Pour mon livre, j’utilise exactement la même approche.

Plutôt que de l’écrire entièrement et de ne rien en montrer à personne avant sa publication, j’écris des Minimum Viable Articles.

L’objectif est de vous faire participer, VOUS lecteurs, dans la construction de ce livre.

Je me suis fixé un calendrier éditorial précis et rigoureux avec pour objectif de publier un article chaque semaine sur mon compte Medium. Chacun de ces articles correspondant précisément à une partie de mon livre. Mon livre sera donc disponible entièrement sur Medium.

Récupérer des feedbacks

En plus de me forcer à adopter une discipline d’écriture régulière, la publication hebdomadaire de parties de mon livre me permet de récupérer du feedback de mes lecteurs. Dans le but d’améliorer sans cesse mes articles.

À ce propos, j’ai lancé une newsletter il y a environ un mois.

Le mail est, à mon sens, le moyen le plus direct et efficace pour obtenir vos retours. Et surtout, de vous impliquer dans la construction de ce livre.

Si l’on pousse la comparaison avec les start-ups jusqu’au bout, les personnes présentes sur ma liste d’emails sont mes beta-testeurs.

J’envoie ainsi un mail tous les dimanches avec un petit résumé et un lien vers l’article de la semaine.

Pour l’instant, ma liste comporte une trentaine de personnes. Si vous êtes intéressé pour devenir un beta-lecteurs de notre prochain livre, c’est par ici.

Faire du marketing quand on est créatif

Dans un article récent, Ryan Holiday explique que faire du Marketing est obligatoire pour tous ceux qui souhaitent exercer une activité artistique.

Surtout dans mon cas, qui souhaite auto-publier mon livre sur Amazon.

Je n’ai ni nom, ni réseau, ni moyens financiers : la seule promotion et les seules possibilités de distribution que j’aurais viendront de mon Marketing et des actions que je mettrais en place.

Je dois bâtir une audience de lecteurs réguliers et fidèles. C’est le seul moyen de m’en sortir.

Pour l’instant, je n’en ai pratiquement pas. Mais je suis conscient que c’est un processus de long terme, qui prend du temps.

Le chemin est difficile et ce livre restera très certainement dans l’anonymat le plus complet. Mais ce n’est pas un problème.

Parce que je ne suis qu’au début. C’est la première marche de mon voyage.

La plupart des auteurs disent qu’il faut écrire 10 livres avant d’en écrire un très bon.

Je mise sur la transparence et le long terme. À mon sens, c’est la seule solution pour se démarquer, dans un Internet déjà ultra-saturé de contenus.

Ce projet, je l’ai commencé il y a un peu plus d’un mois et j’ai déjà publié les 5 premiers articles :

Partie I :

> Se défaire de nos idées préconçues.
> L’école échoue dans sa mission.
> Pourquoi il est essentiel de vous demander pourquoi.
> L’art douloureux et subtil du changement

Partie II :

> Que signifie réellement l’économie numérique pour nous, individus ?
> Apportez-vous de la valeur au gens ?

→ Si vous vous reconnaissez dans la description que j’ai faite de mon lecteur idéal.

→ Si vous voulez m’aider dans mon projet, peu importe comment.

→ Ou si vous voulez juste échanger avec moi.

Je vous remets un beau formulaire de mail :

Si vous avez apprécié cet article, appuyez sur les petits 👏 ci-dessous (vous pouvez applaudir plusieurs fois) et partagez-le à vos amis.

Essentiel vous présente de grandes idées pour libérer votre potentiel et vivre mieux. Abonnez-vous pour ne rien rater !