Guide pour manger et boire pendant le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent permet de perdre du poids, de stimuler votre cerveau, d’améliorer la santé cardiaque, d’améliorer votre énergie et de renforcer votre système immunitaire, sans compter les calories et les heures de préparation. (1) Pas étonnant que tant de personnes aient déjà essayé de le faire!

Malgré le nom qu'on lui donne, le jeûne intermittent ne consiste pas à vous faire mourir faim. Alors, que pouvez-vous consommer exactement lors d'un programme de jeûne intermittent? Et y a-t-il des boissons qui peuvent le rendre plus facile ou plus efficace? Nous voulions aller au fond de cette question et voici ce que nous avons découvert.

Alimentation vs Jeûne

Le jeûne intermittent divise votre journée en deux créneaux:

  • le créneau d'alimentation
  • le créneau à jeun

Il y a des directives complètement différentes concernant ce que vous pouvez manger et boire, selon le créneau dans lequel vous vous trouvez. Avant de commencer, passons en revue un programme classique du jeûne intermittent.

Il existe en fait une variété de programmes que vous pouvez suivre. Consultez notre guide de programmes du jeûne intermittent ici. Le plus commun est le programme 16: 8, ce qui signifie que vous mangez pendant 8 heures et que vous jeûner pendant 16 heures. Vous pouvez également choisir des créneaux plus ou moins longs, et même opter pour le jeûne intermittent un jour sur deux, d'ailleurs recommandé pour les femmes qui débutent. Jetez un coup d’œil à notre guide pour démarrer le jeûne intermittent si tout cela est nouveau pour vous.

Puis-je manger ou boire pendant le créneau à jeun?

Au cours de votre créneau à jeun, vous devez vous abstenir de consommer des aliments ou des boissons contenant des calories. Donc, pas de nourriture. Mais vous avez plusieurs options de boissons, et celles-ci sont importantes car il est essentiel de rester hydraté pendant le jeûne. De plus, certaines boissons peuvent même vous aider à améliorer votre régime de jeûne intermittent. La Classe !

L’eau

L’eau est toujours un bon choix, toute la journée, tous les jours. Plate ou pétillante, peu importe, faites selon votre goût. Vous pouvez également ajouter un peu de citron ou de citron vert à votre eau ou infuser un pichet d’eau avec des tranches de concombre ou d’orange. Mais assurez-vous de ne pas boire d’eau artificiellement sucrée. L’édulcorant artificiel fera des ravages sur vos niveaux d’insuline, ce qui va à l’encontre des objectifs mêmes du jeûne!

Le café

Techniquement, le café noir est une boisson sans calorie et de nombreuses personnes en boivent pendant le jeûne sans effets indésirables. Certaines personnes éprouvent des problèmes cardiaques ou des maux d’estomac si elles consomment du café pendant un jeûne. Surveillez donc votre propre expérience. Vous pouvez boire du café ou du décaféiné, mais tout édulcorant ou lait est interdit. Les épices comme la cannelle sont autorisés!

Bonus: le café noir pourrait en fait améliorer certains des avantages du jeûne intermittent. Cette étude a démontré que la consommation de caféine peut augmenter la production de cétone, ce qui signifie que vous êtes plus susceptible de glisser dans le mode de combustion des graisses encore plus rapidement. Il a également été démontré que le café améliore la sensibilité à l’insuline à long terme, ce qui signifie une glycémie plus stable.

Le bouillons

Un bouillon d’os ou de légume est recommandé chaque fois que vous décidez de jeûner pendant 24 heures. Méfiez-vous des bouillons industriels ou des cubes de bouillon, car ceux-ci contiennent des tonnes d’arômes artificiels et d’agents de conservation qui vont contrecarrer les effets de votre jeûne. Un bon bouillon fait maison ou fabriqué par une source fiable est la voie à suivre.

Thé

Le thé pourrait bien être l’arme secrète qui non seulement rend votre programme de jeûne plus facile, mais aussi plus efficace.

Tous les types de thé sont idéals durant le jeûne, y compris vert, noir, oolong et à base de plantes. Mais il a été prouvé que le thé vert, en particulier, aide à supprimer l’appétit et améliore la perte de poids. (2) Aussi, le thé en général, renforce l’efficacité du jeûne intermittent en favorisant la santé intestinale, l’équilibre probiotique et la détoxication cellulaire.

Vinaigre de cidre

Boire du vinaigre de cidre a de nombreux avantages pour la santé et vous pouvez certainement continuer à en boire tout en jeûnant de façon intermittente. Et comme le vinaigre de cidre aide à réguler votre glycémie et à améliorer votre digestion, il améliore les effets de votre programme de jeûne intermittent.

Boissons à éviter

Il y a quelques boissons qui sont capables de briser votre jeûne à votre insu. Cela signifie simplement que si vous les consommez, vous allez sortir votre corps du mode de combustion des graisses que le jeûne intermittent vous permet de mettre en place. Ces boissons sont: le soda, l’eau de noix de coco, le lait d’amande et l’alcool!

Bien que le soda ne contienne aucun apport de calories, l’édulcorant artificiel qu’il contient fait grimper votre taux d’insuline et fait des ravages dans votre glycémie. Même chose pour l’alcool. Et l’eau de noix de coco et le lait d’amande ont tendance à être très riches en sucre. Le sucre équivaut à des glucides. Dès que vous en consommez, vous n’êtes plus considéré comme étant à jeun.

Combiner le jeûne intermittent avec un régime alimentaire

L’un des grands avantages du jeûne intermittent est sa compatibilité avec toutes les préférences ou restrictions alimentaires. Que vous suiviez un régime Keto, Paléo, sans gluten, pesco-végétarien ou végétalien (ou pas de régime du tout), vous pouvez toujours adopter les principes du jeûne intermittent.

Si vous êtes intéressé à tirer un maximum de bienfaits du jeûne intermittent, des études ont montré que sa combinaison avec un régime cétogène peut être particulièrement efficace. Non seulement le jeûne intermittent peut-il vous aider à atteindre la cétose plus rapidement, mais la combinaison de ces deux régimes peut en fait faciliter les deux en luttant contre la faim et en régulant votre glycémie. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici et ici (les 2 sont en anglais).

Préoccupations courantes

Parfois, la transition vers le jeûne peut entraîner quelques semaines de symptômes tels que maux de tête, faim et crampes musculaires. Celles-ci sont assez normales pour votre période d’ajustement initiale.

En conclusion

Tant de régimes échouent parce qu’ils sont trop compliqués ou difficiles à suivre. La popularité et le succès du jeûne intermittent sont attribuables au fait qu’il est incroyablement simple à suivre. Avec ces directives de base sur ce que vous pouvez manger et boire pour soutenir votre programme de jeûne, vous devriez être en mesure de bénéficier des avantages étonnants du jeûne intermittent. Bonne chance!

Like what you read? Give Hugo C. a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.