Call of Duty : les coulisses d’une usine à succès Remastered

À propos

Retour au front. Cinq ans après sa publication initiale, voici une nouvelle version, gratuite, remasterisée en haute définition, remise en page, légèrement revue et augmentée, de mon ebook Call of Duty : les Coulisses d’une usine à succès.

Couverture par Katell Chabin.

Cette nouvelle version, pudiquement nommée Call of Duty : les Coulisses d’une usine à succès Remastered est disponible avec l’accord de Presse Non Stop, qui éditait la version originale. Outre cette nouvelle introduction, le texte d’origine a profité essentiellement de modifications cosmétiques. Quelques exceptions tout de même : les derniers chapitres, qui correspondaient au présent de l’époque, ont été un peu modifiés (sans changements en profondeur), et l’épilogue, qui faisait le point sur le situation en mars 2014, a été revu de fond en comble et fait désormais le point sur la situation en mars 2019. La bibliographie a également été entièrement retapée. Dans cette version web, elle est intégrée directement en liens cliquables dans le texte, car nous sommes en 2019 et il faut bien faire quelques concessions à notre époque moderne et interactive.

Pour lire, c’est très facile :

  • soit vous voulez télécharger le texte en PDF, en ePub ou en Mobi (pour Kindle), gratuitement et sans DRM, et ça se passe à cette adresse : https://sebastien.delahaye.net/callofcoulisses/
  • soit vous voulez lire sur le web et ça tombe bien, vous êtes déjà sur la bonne page, il ne vous reste plus qu’à continuer.

Cette histoire de la plus connue des franchises de jeux de tir (au moins jusqu’à l’arrivée de Fortnite) a connu plusieurs vies :

  • elle a d’abord été un long article pour Barre de Vie, au printemps 2011, lui-même basé sur mes brèves publiées sur NoFrag depuis 2001 ;
  • puis une édition revue et augmentée, feuilletonnée en cinq épisodes, parue dans l’éphémère Canard Console sur iPad à l’automne 2012 ;
  • elle est enfin parue en ebook chez Amazon en mars 2014, puis a été légèrement mise à jour quelques semaines plus tard.

Cette version ebook a aussi connu plusieurs vies : durant longtemps, mon brouillon était devenu une sorte d’histoire du first-person shooter (FPS), que je divisais en deux décennies : 1992-2004 (OK, c’est une décennie qui dépasse un peu), les débuts, puis 2004-2014, la période industrielle. Mais c’était un peu confus, un peu éloigné du sujet principal, et finalement, je me suis recentré sur Call of Duty (mes recherches pour la première partie ont alimenté des articles pour Canard PC). Que se passe-t-il en 2004 ? J’en parle un peu plus loin, dans l’épisode 3, mais c’est la date à laquelle tout aurait pu changer, le moment fondateur de la deuxième décennie des FPS : l’année où id Software refuse de vendre ses licences Doom, Quake, Wolfenstein à Activision, puis refuse d’être racheté par l’éditeur. À cette date, Call of Duty a déjà du succès mais n’est pas encore une franchise très installée, et les classiques d’id assurent des rentrées d’argent régulières pour d’Activision (Doom 3 vient, à l’époque, de sortir). C’est juste après ce rachat manqué qu’Activision commence à réorganiser et industrialiser la franchise Call of Duty. Et si le rachat avait réussi ? Allez savoir à quoi ressemblerait le paysage du FPS aujourd’hui : peut-être moins de shooters militaires coincés dans une volonté anxiogène de pseudo-réalisme et plus de FPS futuristico-déglingo-horrifiques.

Et la troisième décennie, celle d’après 2014 ? Elle change tout bien sûr : le demi-succès de Destiny pour Activision (on y reviendra dans l’épilogue), surtout l’apparition des modes battle royale qui dominent désormais le genre avec PUBG et Fortnite et où autant Treyarch que DICE et Respawn tentent de s’intercaler… Tous les personnages-clefs de ce récit semblent pour une fois dépassés par la tendance et essayent tant bien que mal de prendre le train en marche.


Avant de vous laisser lire le reste du texte, quelques remerciements pour celles et ceux sans qui il n’aurait pu exister :

  • Nicolas Roux (Dr.Loser), car sans Dr.Loser pas de NoFrag, et sans NoFrag je n’aurais jamais autant écrit sur Call of Duty ;
  • Pierre-Alexandre Rouillon (Pipomantis) puis Ivan Gaudé (également auteur de la préface de la première édition) pour la relecture éditoriale ;
  • Sonia Jensen pour les nombreuses corrections sur la première édition ;
  • Cécile Fléchon (Maria Kalash) pour les nombreuses corrections sur les changements et ajouts de la présente édition ;
  • Jean-Ludovic Vignon (Monsieur Chat), Marie Vignon et Thomas Rainfroy (Toto) pour la mise en page des versions Canard Console et Amazon ;
  • Katell Chabin (katquart) pour la mise en page de la version PDF et la couverture de la présente édition ;
  • Didier Couly pour avoir abondamment illustré l’édition Canard Console et la couverture de la version Amazon ;
  • et bien sûr, toute l’équipe de Canard PC qui m’avait laissé bosser là-dessus et qui me permet aujourd’hui de republier gratuitement cette nouvelle version.

Enfin un immense merci à celles et ceux qui ont lu, acheté ou partagé les précédentes versions, et à celles et ceux qui liront et partageront cette version Remastered. Bonne lecture !